Le marché de l'édition a rebondi en 2015

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/01/2016 à 09H58, publié le 05/01/2016 à 19H04
Dans une librairie parisienne en 2012 © François Guillot / AFP

Pour la première fois depuis 2009, les ventes de livres ont progressé en France de 1,7% en 2015, a-t-on appris mardi auprès du Syndicat national de l'édition (SNE).

"C'est extrêmement positif", s'est félicité Vincent Montagne, président du SNE. Le solde aurait pu être meilleur sans les attentats du 13 novembre à Paris. Les ventes de livres ont baissé de 1,1% en décembre par rapport à l'an dernier, a fait remarquer M. Montagne, par ailleurs PDG de Média-Participations, le premier groupe français d'édition de BD qui regroupe notamment Dargaud, Dupuis, Lombard et Kana. "Les attentats ont eu un impact sur les ventes", a dit M. Montagne.

"Soumission", le livre de l'année

Mais, au bout du compte, la croissance du marché de l'édition devrait aller "au-delà de 1,5%" en 2015, a assuré M. Montagne. Les chiffres définitifs seront connus vers la mi janvier. Des performances d'autant plus remarquables si on les compare aux autres industries culturelles, comme la musique par exemple qui devrait enregistrer un recul d'au moins 5 % de son chiffre d'affaires en 2015, tel que le révèle Le Monde.
 
Le roman de Michel Houellebecq, "Soumission" (Flammarion) a été sans conteste le livre de l'année 2015 avec 560.000 exemplaires vendus.
"Soumission", Michel Houllebecq (Flammarion)

"Soumission", Michel Houllebecq (Flammarion)

© Bertrand Guay / AFP

2015, l'année Actes Sud

D'autres romans ont cartonné l'an dernier, notamment "D'après une histoire vraie" (JC Lattès) de Delphine de Vigan, lauréate du prix Renaudot et du Goncourt des lycéens, dont les ventes dépassent les 400.000 exemplaires. Le prix Goncourt, "Boussole" (Actes Sud) de Mathias Enard, roman pourtant réputé "exigeant", frôle les 200.000 exemplaires.
 
L'année 2015 reste d'ailleurs une année à marquer d'une pierre blanche pour Actes Sud. Outre le Goncourt, la maison d'édition basée à Arles a décroché cette année le Nobel de littérature  avec la Bélarusse Svetlana Alexievitch. La maison dirigée par Françoise Nyssen a également publié deux des plus gros succès de l'année 2015 : le 4e opus de la saga suédoise "Millenium" (près de 400.000 exemplaires vendus) et le best-seller "Le charme discret de l'intestin" de Giulia Enders (455.000 exemplaires).
 
Mais la meilleure vente de l'année revient à une BD. Le dernier opus des aventures d'Astérix, "Le papyrus de César", publié à 2 millions d'exemplaires en français (et à 4,5 millions toutes langues confondues) caracole solidement en tête des ventes depuis octobre.