"Le grain amer" : Anne Brochet se cherche, d'Amiens à Jérusalem

Par @Culturebox
Mis à jour le 30/03/2015 à 17H03, publié le 30/03/2015 à 15H54
Anne Brochet chez elle à Amiens 

Anne Brochet chez elle à Amiens 

© Culturebox

Comédienne, réalisatrice et écrivaine, Anne Brochet publie son cinquième livre "Le grain amer". L'histoire d'une jeune femme en quête d'elle-même, qui part pour Jérusalem. Un roman construit en deux parties différentes, à découvrir le 2 avril (Seuil).

Pour ce cinquième roman Anne Brochet choisit l'introspection et s'inspire de ce qu'elle connaît bien : le judaïsme. Une récit simple où elle veut s'interroger sur l'homme, la femme ou encore la société.

Un livre en deux parties qui dévoile deux facettes différentes d'une même histoire. Dans la première c'est son enfance qu'elle convoque. Une enfance passée à Amiens. Une ville qu'elle aime retrouver, elle qui vit aujourd'hui à Los Angeles. De la capitale picarde, elle dit volontiers : "c'est une ville qui ne lâche pas facilement sa poésie, mais qui en a". Elle nous a ouvert les portes de sa chambre d'adolescente et de son univers. 

Reportage : S. Crimon, J-L. Croci, S. Le Fur 

Résumé de l'éditeur 
Enfant, Anne Brochet a vécu chez ses grands-parents : c’était le paradis. La maison familiale jouxtait une belle propriété habitée par des parisiens très chics. Elle les admirait, en secret, car une brouille mystérieuse séparait les familles. Était-ce parce qu’ils étaient juifs ? En évoquant des périodes de son passé, elle prend conscience que sa vie s’est sans doute construite à partir de l’énigme du mur qui a séparé les deux propriétés au mois de juin 1944. Après ce récit à la première personne, elle en entame un autre en imaginant cette fois-ci le personnage d’une actrice en quête d’elle-même. Sylvia est partie à Jérusalem pour se convertir au judaïsme. Elle va se heurter à un autre mur, celui des Lamentations. L’histoire qui l’obsède la dépasse.

Anne Brochet, actrice
La filmographie d'Anne Brochet débute en 1987 avec le film "Masques" de Claude Chabrol. Elle a décroché le César de la meilleure actrice dans un second rôle en 1992 pour "Tous les matins du monde" d'Alain Corneau, elle avait auparavant été nominée deux fois : pour le César de la meilleure actrice en 1991 dans "Cyrano de Bergerac" et pour celui du meilleur espoir féminin en 1988 dans "Masques". 

Couverture de "Le grain amer " d'Anne Brochet © DR


"Le grain amer" d’Anne Brochet (Seuil)
288 pages - 19,00 euros