Raymond Radiguet (Saint-Maur-des-Fossés, 1903 – Paris 1923), fils de journaliste, il se lance lui-même dans le métier dès 15 ans et fréquente le Montmartre des années 20 ans, ses artistes tels le peintre Pablo Picasso, le musicien Francis Poulenc, ou encore le poète Max Jacob. Il compose des poèmes qu’il réunit dans Les Joues en feu (1920) et une comédie loufoque, Les Pélicans (1920). A seulement 17 ans, grâce à des moyens de promotion très novateurs pour l’époque, Radiguet bouleverse la scène littéraire et les mœurs françaises en publiant Le Diable au corps (1923). La jeunesse de l’auteur a été revendiquée comme principal argument publicitaire. Dans cette fausse autobiographie sulfureuse qui s’inscrit dans l’immédiate après-guerre, une jeune femme profite de l’absence de son mari parti au front pour nouer une brûlante liaison avec le héros adolescent. Accusé de cynisme et d’immoralité, le jeune prodige a souvent été comparé à Choderlos de Laclos et à Mme de Lafayette, par la peinture sans fards, d’une extrême lucidité, des sentiments et d’actions inavouables. A seulement 20, ce poète météore, promis à la gloire, s’éteint d’une typhoïde mal soignée.

 

 

Editions

- Edition originale : Grasset (1923)

- Flammartion / Collection GF Etonnants Classiques 2013)

- Hachette Education / Collection Biblio lycée (2004)

- Gallimard / Collection Folio (1982)

- Œuvres Complètes de Raymond Radiguet, éditions Grasset et Fasquelle (1952)

- Version numérique gratuite sur In libro veritas : http://www.inlibroveritas.net/oeuvres/2295/le-diable-au-corps

- Version audio : http://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/radiguet-raymond-le-diable-au-corps-version-2.html

 

 

Adaptations

Cinéma

- Le Diable au corps est un film français de Claude Autant-Lara sorti en 1947, avec Gérard Philipe et Micheline Presle

- Le Diable au corps (Il Diavolo in corpo) est un film italien réalisé par Marco Bellocchio, sorti en 1986.

- Opium d’Arielle Dombasle avec Grégoire Colin et Samuel Mercer (comédie musicale qui raconte les amours contrariées de Cocteau et Radiguet au début des années 20

 

Télévision

- « Radiguet, le météore », documentaire diffusé sur Arte (2003) : http://www.arte.tv/fr/radiguet-le-meteore/380162.html

- Pour le magazine « Lire », André Maurois présente Raymond Radiguet le 01/01/1970 http://www.ina.fr/video/CPF87012802/raymond-radiguet-video.html

- Jean Cocteau parle longuement de Raymond Radiguet dans l’émission « Les heures chaudes de Montparnasse » diffusée le 2 janvier 1995 http://www.ina.fr/video/I00006711/jean-cocteau-et-raymond-radiguet-video.html

 

Radio

- « La fabrique de l’histoire : histoire de l’amour » : documentaire d’Anaïs Kien réalisé par Séverine Cassar, diffusé sur France Culture le 12/02/2013 http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-histoire-de-l-amour-24-2013-02-12

 

 

Analyses, découvertes

- Analyse proposée par Clemence Camon : http://www.alalettre.com/radiguet-oeuvres-diable-au-corps.php

- Fiche de lecture : http://www.ciao.fr/Diable_au_corps_Le__Avis_902060

- « La Conception de l’amour dans la prose de Radiguet », étude de l’universitaire Ivaa Zemanova http://is.muni.cz/th/323586/ff_b/Bakalarska_prace_-_Ivana_Zemanova.pdf

 

 

Anecdotes

- A sa publication, Le Diable au corps obtient le Prix  du Nouveau Monde. Le président du jury de cette édition n’était autre que Cocteau.

- Les vers éperdus du recueil de Plain-chant de Cocteau sont très inspirés de sa relation avec Radiguet

- Une partie de la riche correspondance de Raymond Radiguet avec Apollinaire, Breton  ou encore Aragon a été rassemblée par Chloé Radiguet et Julien Cendres dans Raymond Radiguet, Lettres retrouvées (édition Omnibus, 2012)

- Jean Cocteau se serait mis à consommer de l’Opium en réaction à la mort de Raymond Radiguet http://www.franceculture.fr/oeuvre-la-pipe-d-orph%C3%A9e-jean-cocteau-et-l-opium-de-emmanuelle-retaillaud-bajac.html

- « Le Diable aux corps » est le nom d’un célèbre studio de tatouage basé à Boulogne : 

Couverture de livre - Image générique 2x3