Théophile Gautier est né à Tarbes en 1811 et mort en 1872 à Neuilly. Les Gautier s'installent à Paris en 1814. Pendant ses années de collège, il se lie d'amitié  avec  Gérard Labrunie devenu Gérard Nerval, plus âgé de trois ans, dont l’influence fut des plus importantes. Gautier se  consacrait à la peinture  et au dessin qu'il exécutait avec talent. Mais, en 1829, Nerval l'introduit dans les milieux littéraires où il rencontre Victor Hugo, qui lui fait prendre conscience de sa vocation d'écrivain. Lié à la jeunesse romantique, Gautier se passionne pour les débats artistiques et, lors de la bataille d'Hernani en 1830, il se fait le défenseur d’Hugo en arborant, le soir de la première représentation, un gilet rouge flamboyant. Cette image aura valeur de symbole et Gautier deviendra bientôt prisonnier de cette légende. Quelques mois plus tard, en pleine révolution de juillet 1830, Gautier publie son premier recueil, Poésies. Toutefois, dès 1833, il proclame sa méfiance pour les rêveries sentimentales du romantisme dans un recueil de nouvelles, les Jeunes-France, romans goguenards. Dans le même temps,  il développe un vif intérêt pour l'écriture de récits fantastiques. Admirateur d'Hoffmann, Gautier avait publié la Cafetière en 1831. Il va cultiver le genre tout au long de sa carrière, sous la forme de contes ou de nouvelles. Le fantastique qui jalonne l'ensemble de l'œuvre du conteur est moins lié aux sujets qu'à leur expression, c'est un fantastique plus esthétique et ironique, plus proche de « l'art pour l'art ». Gautier consacre le principe théorique de « l'art pour l'art » dans sa préface de Mademoiselle de Maupin. Ses  mots d'ordre sont : respect de l'art, culte de la beauté, amour du métier. Désormais, les outrances romantiques sont bannies ; seule compte la beauté. Après le succès de l'opéra Giselle (1841) dont il écrit le livret, celui des passionnants récits de voyages que sont Tra los montes (1843, publié ensuite sous le titre Voyage en Espagne) et Voyage en Italie (1852), après les vers d'España (1845), Gautier aboutit enfin à la facture ciselée du recueil de poèmes Émaux et Camées (1852). Le sujet importe moins que les mots et leur agencement. À cette date, le Parnasse reconnaît Gautier pour son maître. Peu après, Baudelaire dédiera à son aîné les Fleurs du mal en ces termes :
 « Au poète impeccable / Au parfait magicien ès lettres françaises. » Pour autant, dans cette seconde moitié du XIXe siècle, l'œuvre de Gautier ne se limite pas à une recherche formelle à la limite de la préciosité. Il écrit d'innombrables chroniques d'art et de littérature qui paraissent dans la Presse d'Émile de Girardin et qui sont bientôt réunies en volumes (les Beaux-arts en Europe, 1855 ; l'Art moderne, 1856 ; Trésors d'art de la Russie ancienne et moderne, 1859). Paraissent  aussi de  célèbres romans historiques (le Roman de la momie, 1858 ; le Capitaine Fracasse, 1863). Il rédige un essai (Histoire du romantisme, 1872). « Les deux Muses de Gautier sont la Volupté et la Mort », écrit Baudelaire. Pour échapper à ces deux tentations qui le hantent, le poète se tournera jusqu'à sa mort vers un rêve de beauté : « l'art pour l'art » sera pour lui un effort de tous les instants pour donner un sens à sa vie, la recherche inquiète du parfait trahissant son désir de rendre éternel ce qui n'est qu'éphémère et provisoire.

 

 

Editions

1866 Charpentier. Premier tirage de la remarquable illustration de Gustave Doré, sous couverture jaune illustrée d'un bois gravé par E. Baroux.

1900 Paris, Fayard, 2 volumes, cartonnage éditeur, bon état‎, illustrations d'après les aquarelles de G. Conrad, couvertures en couleurs conservées‎

1985  LGF/Le Livre de Poche

2002 Folio Gallimard, édition jeunesse   

 

 

Adaptations

Film

- Le Capitaine Fracasse, film de Victorin Jasset (1909)

- Le Capitaine Fracasse (Capitan Fracassa), film d'Ernesto Maria Pasquali (1909)

- Le Capitaine Fracasse, film d'Alberto Cavalcanti et Henry Wulschleger (1929)

- Le Capitaine Fracasse, film d'Abel Gance (1943)

- Le Capitaine Fracasse, film franco-italien réalisé par Pierre Gaspard-Huit, Avec Jean Marais, Gérard Barray, et Louis de Funès (1961)

 

Télévision

- 1961  « Le Théâtre de la jeunesse : Capitaine Fracasse » adapté par Jean Cosmos, réalisé par François Chatel http://www.ina.fr/video/CPF86640104/le-capitaine-fracasse-1ere-partie-video.html

 

Théâtre

- Le Capitaine Fracasse, de Jean-Renaud Garcia, créé en 2011 au Théâtre 14-Jean-Marie-Serreau à Paris. Critique de Vincent Morch http://www.franceculture.fr/blog-les-trois-coups-2011-06-09-«-le-capitaine-fracasse-»-de-jean-renaud-garcia-critique-de-vincent-

 

Radio

- Emission radio qui revient sur la vie de Gautier à l'occasion de l'exposition de 2011 au musée d'Orsay "Edouard Manet, Théophile Gautier : la redécouverte de deux modernes" : http://www.franceculture.fr/emission-les-matins-edouard-manet-theophile-gautier-la-redecouverte-de-deux-modernes-2011-07-08.html

 

Anecdotes

- Récit très détaillé sur le rôle de Théophile Gautier et son légendaire gilet rouge dans la bataille d’Hernani : http://www.la-litterature.com/textes/tex_display.asp?NomTexte=gautier_giletrouge

- Comment la bataille d’Hernani s’inscrit dans l’histoire du romantisme dont Théophile Gautier est une figure phare : http://claudialucia-malibrairie.blogspot.fr/2012/01/theophile-gautier-histoire-du.html

 

Analyses, découvertes

- Biographie synthétique : http://damienbe.chez.com/biogau.htm

- Biographie très complète : « """://agora.qc.ca/DoierinateurPar une singulière malchance, la légende de Théophile Gautier est fausse entièrement » http://agora.qc.ca/Dossiers/Theophile_Gautier

- Analyse et questionnement sur une pièce de théâtre réalisée et jouée  au théâtre Le public, au théâtre de L'éveil, au  théâtre de Namur et de la maison de la culture d'Arlon. en coréalisation avec  le centre culturel de l'arrondissement de Huy et du centre culturel de spa http://www.theatrelepublic.be/documents/uploads/296_carnet_du_public_-_cyrano_de_bergerac.pdf

- La société Théophile Gautier

http://www.theophilegautier.fr/presentation-societe/

- Gautier, peintre et dessinateur. Fonds Théophile Gautier de la Maison de Balzac, Paris. Collection Lovenjoul, Bibliothèque de l’Institut de France : http://www.theophilegautier.fr/gautier-peintre-dessinateur/

Couverture de livre - Image générique 2x3 Acheter le livre sur Fnac.com