Le 13e marathon des mots met l'Amérique Latine à l'honneur de jeudi à dimanche

Par @Culturebox
Mis à jour le 21/06/2017 à 16H48, publié le 21/06/2017 à 16H41
L'écrivain cubain Leonardo Padura est attendu au Marathon des Mots de Toulouse.

L'écrivain cubain Leonardo Padura est attendu au Marathon des Mots de Toulouse.

© Inti Ocon / AFP

Le festival du Marathon des Mots, dont la 13e édition se tient de jeudi à dimanche à Toulouse, parcourra les littératures de l'Amérique centrale, mais aussi la société française, au fil de 180 lectures et rencontres disséminées dans 60 lieux de la ville rose. 65.000 personnes sont attendues à ce festival auquel participeront notamment Zoé Valdes, Leonardo Padura et Patrick Chamoiseau.

La réalité revisitée par l'imaginaire des écrivains

"C'est une zone d'intense vitalité culturelle et, en parallèle, un lieu où se rassemblent beaucoup des questionnements sur le monde actuel", analyse Serge Roué, programmateur du festival, citant les "relations entre l'administration Trump" et le Mexique, "les tensions politiques et sociales au Venezuela, les "suites du tremblement de terre en Haïti" et les "phénomènes migratoires".

"Cela peut paraître très noir, très sombre, mais tout cela est revisité, porté, par l'imaginaire des écrivains", ajoute-t-il. "C'est aussi dans ces fracas du monde que naissent les imaginaires les plus puissants, les histoires les plus romanesques".

Le rendez-vous des écrivains d'Amérique latine

Temps fort du festival, le Marathon accueille le célèbre écrivain cubain Leonardo Padura, qui dialoguera notamment avec l'écrivain français Patrick Chamoiseau.

Le Mexique sera particulièrement représenté avec notamment Enrique Serna, Laïa Jufresa ou Guadalupe Nettel. Les jeunes auteurs Antonio Ortuño, Eduardo Rabasa, Aura Xilonen représenteront une jeune génération qui a "les doigts dans la prise de la réalité mexicaine d'aujourd'hui", selon M. Roué.

D'autres horizons seront aussi abordés avec l'écrivain vénézuélien Rodrigo Blanco Calderón, l'auteur haïtien Louis-Philippe Dalembert, le romancier bolivien Edmundo Paz Soldán ou encore la poète portoricaine Mayra Santos-Febres. Deux autres auteures cubaines en exil, Karla Suarez et Zoé Valdes, seront présentes.

Un marathon des idées

En parallèle se tiendra un "Marathon des idées" baptisé "La France, de profil" avec une trentaine de romanciers et d'intellectuels français, qui feront une "radiographie de la France actuelle". "Pris individuellement ils racontent une histoire, si vous les rassemblez, ils racontent l'Hexagone", estime M. Roué.

François Bégaudeau, Serge Joncour, Marie Desplechin ou Fatou Diome y participeront, tout comme Raphaël Glucksmann, Nina Yargekov et Shumona Sinha. Les Toulousains Magyd Cherfi et Jean-Baptiste Del Amo sont aussi invités.

D'autres cycles thématiques sont organisés, avec notamment le musicien Gaëtan Roussel, qui publie un recueil de nouvelles, la comédienne et romancière Anne Wiazemsky, l'historienne américaine Alice Kaplan ou l'ancienne championne de boxe devenue
écrivaine, Aya Cissoko.

Le Marathon des Mots se déroule à Toulouse du 22 au 25 juin 2017