Ed. Albin Michel
Mai 2013
19 euros.

Lors d’une soirée mondaine, Louis, un jeune homme un peu dilettante, qui « n’a pas trouvé sa voie », est fasciné par Alda, la femme d'un brillant architecte. Invité dans la très belle bastide du couple à Saint-Rémy-de-Provence, Louis partage la douce oisiveté de la mystérieuse quadragénaire, de son mari, de leurs deux enfants et de leur jolie baby-sitter. Tous se retrouvent autour de la piscine, savourant la perfection d’un décor, qui envoûte ce fils d’une famille cabossée de Juifs russes, rescapés des camps. Jour après jour, Louis va pénétrer le secret d'Alda, épouse parfaite, mère aimante, d’une grâce lumineuse mais en retrait de la vie. Sous ses dehors exquis, il devine une fêlure profonde, qui rapproche leurs âmes tourmentées. Car tous deux éprouvent la même blessure d’enfance, celle qui empêche de croire en soi et en l’autre.

Un monde fitzgéraldien décrit d’une plume sobre et légère, des personnages attachants, un décor de rêve… Un roman d’apprentissage délicat et élégant, dont la petite musique intimiste traduit à merveille la fin de l’innocence.

La Solitude des soirs d'été - arton7478.jpg