Le Tunisien Yamen Manai lauréat du prix des Cinq continents pour son roman "L'amas ardent"

Par @Culturebox
Publié le 06/10/2017 à 15H32
L'écrivain tunisien Yamen Manai

L'écrivain tunisien Yamen Manai

© DR

Le romancier tunisien Yamen Manai a reçu vendredi le Prix des cinq continents de la Francophonie pour "L'amas ardent", histoire d'un apiculteur dans un pays imaginaire qui mène une vie d'ascète auprès de ses abeilles avant d'être rattrapé par la violence du monde.

"Dans cette fable aux accents voltairiens, un apiculteur défend ses abeilles contre une secte de frelons particulièrement agressive. Avec humour et une écriture limpide, l'auteur nous en apprend davantage sur les pulsions meurtrières des fous de Dieu que bien des discours", a affirmé Paula Jacques, présidente du jury du prix.
 
"L'amas ardent", publié aux éditions Elyzad, est le troisième roman de cet écrivain de 37 ans. Né en 1980 à Tunis, Yamen Manai vit à Paris. Ingénieur, il travaille sur les nouvelles technologies de l'information.

Yamen Manai avait déjà été dans la sélection du prix

Son deuxième roman, "La Sérénade d'Ibrahim Santos" (Elyzad, 2011) avait déjà été finaliste du prix des Cinq continents.
 
Le prix, doté de 10.000 euros, sera officiellement remis à Yamen Manai le 11 octobre à la Foire du livre de Francfort.
 
Le Prix des cinq continents met en lumière "des talents littéraires reflétant l'expression de la diversité culturelle et éditoriale en langue française sur les cinq continents".
 
Créé en 2001 par l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), le prix avait récompensé l'an dernier l'écrivaine et journaliste tunisienne Fawzia Zouari.