Stephen King est aussi fantastique en auteur de thriller !

Par @pygrenu Rédacteur en chef de Culturebox
Mis à jour le 07/04/2015 à 15H09, publié le 07/04/2015 à 14H26
Stephen King signe "Mr. Mercedes", premier tome d'une trilogie policière

Stephen King signe "Mr. Mercedes", premier tome d'une trilogie policière

© TIBOUL/MAXPPP, FRANCE

Abandonnant provisoirement le roman d'horreur, Stephen King prouve une fois de plus qu'il sait tout faire en nous offrant un formidable thriller, généreux en rebondissements et en suspense.

A ma droite, Bill Hodges. Flic à la retraite, dont l'obésité prospère au fur et à mesure que son moral décline. Assis devant sa télé, il s'abrutit en regardant les programmes les plus trash, ressassant quelques vieilles affaires non élucidées.

A ma gauche, Brady. Réparateur d'ordinateurs et marchand de glace à mi-temps. Un psychopathe de première catégorie. Cassé depuis l'enfance par la mort terrible de son petit frère et par le comportement d'une mère incestueuse, il rêve de massacres. Il en a déjà réussi un sacré, au volant d'une Mercedes ultra-puissante lancée sur un groupe de chômeurs. Cette fois, il veut voir plus grand.

Sur le ring du thriller de Stephen King, les deux hommes s'affrontent à distance, s'attirent et se provoquent. Pas de morts-vivants en vue, mais une tension extrême, et des profils psychologiques soigneusement construits, comme toujours avec le romancier américain.

Une trilogie "Bill Hodges"

"Mr. Mercedes" est un roman haletant, déroutant, parfaitement calibré. Le genre de livre qu'on a un mal fou à lâcher. La dernière partie est si réussie qu'on est souvent tenté de sauter quelques paragraphes voire plusieurs pages pour découvrir plus vite l'issue de cette histoire !

Excellente nouvelle, nous retrouverons bientôt l'attachant retraité Bill Hodges : ce roman est en effet le premier d'une trilogie ! Sérieusement malmené dans cette première histoire, l'ex-policier va visiblement reprendre du poil de la bête pour affronter d'autres situations périlleuses. Son papa-auteur, lui, est en grande forme. A chaque livre, Stephen King prouve l'étendue de son talent, à mille lieux de l'image de romancier de gare dont certains, qui ne l'ont jamais lu, continuent à l'affubler.

"Mr. Mercedes" de Stephen King (Albin Michel) – 476 pages – 23,50 €