Première sélection du Prix Médicis : Jablonka en lice parmi 14 auteurs français

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/09/2016 à 13H34, publié le 13/09/2016 à 09H13
Ivan Jablonka le 7 septembre 2016.

Ivan Jablonka le 7 septembre 2016.

© THOMAS SAMSON / AFP

La première sélection du Prix Medicis, qui sera remis le 2 novembre, a été annoncée ce mardi 13 septembre, comprenant 14 romans français et 11 romans étrangers. Parmi les auteurs français, l'historien et écrivain Ivan Jablonka, déjà en lice pour le Goncourt et le Renaudot pour son ovni littéraire, "Laëtitia" (Seuil).

La sélection comprend cinq auteurs déjà sélectionnés par le Goncourt : Natacha Appanah, Jean-Baptiste Del Amo (lauréat du prix des libraires de Nancy), Gaël Faye (lauréat du prix du roman Fnac) et Laurent Mauvignier, Ivan Jablonka.  Avant la remise du prix le 2 novembre, le jury du Medicis se réunira de nouveau le 10 octobre.

La première liste de romans sélectionnés 

Voici la liste, par ordre alphabétique, de la première sélection du Médicis qui comprend également une sélection de onze romans étrangers :

ROMANS FRANÇAIS
   
    - Nathacha Appanah, "Tropique de la violence", (Gallimard)
    - Stéphane Audeguy, "Histoire du lion personne", (Seuil)
    - David Boratav, "Portrait du fugitif", (Phébus)
    - Stéphane Corvisier, "Drama Queen Palace", (Grasset)
    - Jean-Baptiste Del Amo, "Règne animal", (Gallimard)
    - Gaël Faye, "Petit pays", (Grasset)
    - Nicolas Idier, "Nouvelle jeunesse", (Gallimard)
    - Ivan Jablonka, "Laëtitia ou la fin des hommes", (Seuil)
    - Laurent Mauvignier, "Continuer", (Minuit)
    - Denis Michelis, "Le bon fils", (Notabilia)
    - Céline Minard, "Le grand jeu", (Rivages)
    - Christine Montalbetti, "La vie est faite de ces toutes petites choses",  (P.O.L.)
    - Arnaud Sagnard, "Bronson", (Stock)
    - Florence Seyvos, "La sainte famille", (L'Olivier)
   
ROMANS ETRANGERS
   
    - Niccolo Ammaniti, "Anna", (Grasset)
    - Nikolas Butler, "Des hommes de peu de foi", (Autrement)
    - Ralph Dutli, "Le dernier voyage de Soutine", (Le bruit du temps)
    - Christoph Hein, "Le noyau blanc", (Métailié)
    - James E. McTeer II, "Minnow", (Editions du sous-sol)
    - Edna O'Brien, "Les petites chaises rouges", (Sabine Wespieser)
    - Ferdinand von Schirach, "Tabou", (Gallimard)
    - Steve Sem-Sandberg, "Les élus", (Robert Laffont)
    - Antonio Xerxenesky, "L'histoire de la femme qui devait tuer Orson  Welles", (Asphalte)
    - Samar Yazbek, "Les portes du néant", (Stock)
    - Nell Zinc, "Une comédie des erreurs", (Seuil)

"Laëtitia ou la fin des hommes" 

Ovni littéraire, ni roman, ni essai, "Laëtitia ou la fin des hommes" a été l'un des ouvrages les plus remarqués de la rentrée littéraire et a fait l'unanimité des critiques. Ivan Jablonka a déjà été récompensé la semaine dernière par le prix littéraire du Monde pour son livre. Portrait sensible de Laëtitia Perrais, jeune femme de 18 ans, violée et  assassinée près de Pornic (Loire-Atlantique) en janvier 2011, "Laëtitia" dresse également une radiographie sans complaisance de la France en ce début du XXIe siècle.