Premier roman : "Les mots qu'on ne me dit pas" de Véronique Poulain

Par @Culturebox
Mis à jour le 22/09/2014 à 14H23, publié le 22/09/2014 à 12H36
Le coup de coeur des libraires, une façon de se distinguer pour les premiers romans.

Le coup de coeur des libraires, une façon de se distinguer pour les premiers romans.

© France 3

En cette rentrée littéraire des centaines de romans déferlent dans les librairies. Pour certains, il s'agit d'un premier ouvrage. C'est le cas des "Mots qu'on ne me dit pas" de Véronique Poulain. Un récit autobiographique qui a ému les éditeurs de Stock et les libraires. Découverte.

Reportage : V.Delahautemaison / D.Petitcuenot / R.Carles
Un premier roman. Un événement dans une carrière littéraire. Ce moment où vos rêves, vos espoirs sont réalisés, où ce que vous avez à dire est enfin entendu. Un moment de grâce qui n'est en fait qu'un point de départ et qui, outre le droit d'entrer dans le monde très fermé des auteurs publiés, vous octroie surtout un devoir : celui de ne pas décevoir. Véronique Poulain fait partie des "élus" de cette rentrée littéraire. Dans une autre vie, elle fut l'assitante de Guy Bedos. Aujourd'hui, son premier livre, "Les mots qu'on ne me dit pas" est publié chez Stock. Une grande maison d'édition, pour un roman autobiographique dans lequel elle raconte son enfance entre deux parents sourds-muets.

Un livre sur la différence

Extrait : “Salut, bande d'enculés”
C’est comme ça que je salue mes parents quand je rentre à la maison.
Mes copains me croient jamais quand je leur dis qu’ils sont sourds.
Je vais leur prouver que je dis vrai.
“ Salut, bande d’enculés ! ” Et ma mère vient m’embrasser tendrement. »

A la fois drôle et émouvant, "Les mots qu'on ne me dit pas" a immédiatement retenu l'attention de Véronique de Bure, directrice de collection chez Stock. Un coup de coeur qui ne l'a pas empêchée de demander des modifications à l'auteur. Au total, c'est presque la moitié du roman qui a dû être réécrite. Le prix à payer pour être publiée. Une épreuve que Véronique Poulain a su surmonter. Certains, trop inexpérimentés et peu sûrs d'eux n'y parviennent pas. 

"Les mots qu'on ne me dit pas" Véronique Poulain (Ed. Stock - 144 pages, 16,50 euros).