Nancy inaugure la saison des salons littéraires avec "Le livre sur la place"

Par @Culturebox
Mis à jour le 14/09/2013 à 12H04, publié le 13/09/2013 à 15H18
"Le livre sur la Place", 35e édition, à Nancy jusqu'au 15 septembre

"Le livre sur la Place", 35e édition, à Nancy jusqu'au 15 septembre

Le premier salon littéraire de la rentrée, "Le livre sur la place" à Nancy, 35e du nom et où plus de 170.000 visiteurs sont attendus jusqu'à dimanche, s'est ouvert vendredi sous la présidence de Jean d'Ormesson.

"Tous les grands noms de la rentrée 2013 sont là !", s'est enthousiasmée auprès de l'AFP la commissaire générale de la manifestation, Françoise Rossinot, qui dénombre quelque 550 auteurs. Parmi eux figurent, outre la présidente d'honneur Hélène Carrère d'Encausse, Jean-Christophe Rufin, Tatiana de Rosnay, Daniel Picouly, Bernard Pivot, Didier Decoin, Eric-Emmanuel Schmitt, David Foenkinos, Christophe Ono-dit-Biot, Amélie Nothomb.

Premières discussions sur le Goncourt

Une centaine de conférences, rencontres, débats ou lectures sont prévus pendant ces trois jours dans toute la ville, ainsi qu'une dictée. Le prix "Livre et droits de l'Homme" de la ville de Nancy doit être remis cette année à l'écrivain et politologue franco-libanais Antoine Sfeir, pour son essai "L'islam contre l'islam" (Grasset).

Le jury, chargé de récompenser les meilleurs témoignages ou essais s'inscrivant dans les principes de la défense des droits de l'Homme, était cette année présidé par l'écrivain et ancien diplomate Jean-Christophe Rufin, de l'Académie française. "L'Académie Goncourt, qui parraine Le Livre sur la place, doit remettre par ailleurs le Goncourt de la biographie, décerné à Pascal Mérigeau pour Jean Renoir (Flammarion)", a indiqué Françoise Rossinot.

Depuis sa création en 1979, ce salon a la réputation d'être le lieu des premières discussions quant à l'attribution du prix Goncourt, et la quasi-totalité des "goncourables" sont présents à Nancy.