La première sélection de l'Académie Goncourt, sans Emmanuel Carrère

Par @Culturebox
Mis à jour le 04/09/2014 à 15H16, publié le 04/09/2014 à 14H58
Chez Drouant, le jour de l'attribution du Goncourt 2013 à Pierre Lemaitre pour "Au revoir là-haut (Albin Michel)

Chez Drouant, le jour de l'attribution du Goncourt 2013 à Pierre Lemaitre pour "Au revoir là-haut (Albin Michel)

© Ian Langsdon / EPA / MAXPPP

L'Académie Goncourt a dévoilé jeudi sa première sélection de 15 romans en lice pour le plus prestigieux prix littéraire français, qui sera décerné le 5 novembre. "Le Royaume" d'Emmanuel Carrère, pourtant très remarqué par la critique, n'y figure pas.

"L'amour et les forêts" d'Eric Reinhardt (Gallimard), un des romans vedettes de la rentrée, fait en revanche partie de cette première liste annoncée au célèbre restaurant Drouant par Didier Decoin, secrétaire général de l'Académie.
 
La sélection comporte deux nouveaux romans, "Constellation" d'Adrien Bosc  (Stock) et "Karpathia" de Mathias Menegoz (P.O.L).
 
La sélection complète :
 
- Adrien Bosc, "Constellation" (Stock)
- Kamel Daoud, "Meursault, contre-enquête" (Actes Sud)
- Grégoire Delacourt, "On ne voyait que le bonheur" (JC Lattès)
- Pauline Dreyfus, "Ce sont des choses qui arrivent" (Grasset)
- Clara Dupont-Monod, "Le roi disait que j'étais diable" (Grasset)
- Benoît Duteurtre, "L'ordinateur du paradis" (Gallimard)
- David Foenkinos, "Charlotte" (Gallimard)
- Fouad Laroui, "Les tribulations du dernier Sijilmassi" (Julliard)
- Gilles Martin-Chauffier, "La femme qui dit non" (Grasset)
- Mathias Menegoz, "Karpathia" (P.O.L)
- Eric Reinhardt, "L'amour et les forêts" (Gallimard)
- Emmanuel Ruben, "La ligne des glaces" (Rivages)
- Lydie Salvayre, "Pas pleurer" (Seuil)
- Joy Sorman, "La peau de l'ours" (Gallimard)
- Eric Vuillard, "Tristesse de la terre" (Actes Sud)
 
Les jurés du Goncourt se réuniront de nouveau le 7 et le 28 octobre pour leur deuxième et troisième sélection.
 
Bernard Pivot président du jury
 
Drouant, le restaurant parisien qui accueille chaque mois depuis le 31 octobre 1914 les délibérations du jury, célèbre cette année l'événement avec un menu "littéraire", en partie inspiré de recettes de l'écrivain Colette, ancienne présidente de l'Académie Goncourt et cordon-bleu.
 
Elu membre de l'Académie Goncourt en 2004 et à sa tête en janvier dernier,  Bernard Pivot, 79 ans, préside pour la première fois cette année le jury de "dix couverts", clin d'oeil aux fameux déjeuners de travail des jurés chez Drouant.
 
En 2013, le Goncourt avait couronné Pierre Lemaitre pour "Au revoir là-haut" (Albin Michel).