La deuxième sélection du Goncourt : neuf romans en lice

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/10/2013 à 11H52, publié le 01/10/2013 à 14H31
les membres de l'Académie Goncourt autour de la table, chez Drouant

les membres de l'Académie Goncourt autour de la table, chez Drouant

© MICHEL GANGNE / AFP

L'Académie Goncourt a dévoilé mardi sa deuxième sélection de neuf romans en lice pour le plus prestigieux et le plus convoité des prix littéraires français, décerné cette année le 4 novembre. La première sélection, le 6 septembre, comportait 15 romans.

Voici la liste complète par ordre alphabétique d'auteurs :
  
  - Sorj Chalandon "Le quatrième mur" (Grasset)
  - Sylvie Germain "Petites scènes capitales" (Albin Michel)
  - Pierre Lemaitre "Au revoir là-haut" (Albin-Michel)
  - Boris Razon "Palladium" (Stock)
  - Laurent Seksik "Le cas Eduard Einstein" (Flammarion)
  - Chantal Thomas "L'échange des princesses" (Seuil)
  - Jean-Philippe Toussaint "Nue" (Minuit)
  - Karine Tuil "L'invention de nos vies" (Grasset)
  - Frédéric Verger "Arden" (Gallimard)
Restent ainsi notamment en compétition Pierre Lemaitre, auteur venu du polar qui signe un roman époustouflant sur les démobilisés de la Grande Guerre condamnés à l'exclusion, et deux premiers romans très remarqués: "Arden", conte exubérant qui se situe dans un pays imaginaire en guerre, en 1944, et "Palladium", roman autobiographique bouleversant.
S'y ajoutent des écrivains confirmés tels Laurent Seksik, qui dévoile avec finesse les douleurs intimes d'Albert Einstein, tétanisé par la schizophrénie de l'un des ses fils, ou encore Sorj Chalandon qui plonge le lecteur dans l'enfer de la guerre du Liban en 1982.
Plusieurs de ces romans sont également nommés pour d'autres grands prix d'automne.  
Les jurés du Goncourt se réuniront de nouveau le 29 octobre pour définir leur 3e et dernière sélection avant la proclamation du Goncourt 2013, chez Drouant, sélect restaurant parisien où sera attribué le même jour le Renaudot.
Présidée par Edmonde Charles-Roux, l'Académie compte dix "couverts". Les jurés décernent chaque année plusieurs récompenses, dont la plus convoitée d'entre elles, le Prix Goncourt, attribué en 2012 à Jérôme Ferrari pour "Le sermon sur la chute de Rome" (Actes Sud).