Kamel Daoud reçoit le Prix François Mauriac pour "Meursault, contre-enquête"

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/10/2014 à 13H04, publié le 11/10/2014 à 11H35
L'écrivain algérien Kamel Daoud, Prix François Mauriac

L'écrivain algérien Kamel Daoud, Prix François Mauriac

© NICOLAS TUCAT / AFP

Le Prix François Mauriac (1885-1970) 2014 a été remis vendredi soir à Bordeaux à l'écrivain algérien Kamel Daoud pour "Meursault, contre-enquête" aux Editions Actes Sud, qui succède ainsi au palmarès à Jérôme Garcin pour "Bleus Horizons" (Gallimard).

Kamel Daoud, né à Mostaganem (à 300 km à l'ouest d'Alger), âgé de 44 ans, journaliste au Quotidien d'Oran, se voit ainsi distingué dès son premier roman, publié en Algérie aux Editions Barzakh. "Meursault, contre-enquête" est consacré à "l'Arabe" tué par un certain "Meursault" dans le célèbre roman d'Albert Camus (1913-1960) "L'Etranger" (1942), avec en contrepoint l'histoire et les soubresauts, souvent violents, de l'Algérie contemporaine. Kamel Daoud a déjà reçu pour son roman le Prix des Cinq Continents de la Francophonie. Il figure également sur les dernières listes du Renaudot et du Goncourt.
"Meursault, contre-enquête" Kamel Daoud (Acte Sud)
8000 euros de dotation

Le Prix François Mauriac, qui a été remis à Kamel Daoud, par le président du Conseil régional d'Aquitaine, Alain Rousset, a été créé en 1985 puis relancé par le Conseil régional en 2002 à l'occasion du 50e anniversaire du Prix Nobel de François Mauriac. Le Conseil régional l'a doté de 8.000 euros et en a confié la gestion au Centre François Mauriac de Malagar, la résidence de l'écrivain, près de Bordeaux. Outre Kamel Daoud et Jérôme Garcin, le Prix François Mauriac compte également parmi ses lauréats notamment Abdelwahab Meddeb, Jean-Marie Rouart, Régis Debray, Jean Echenoz, Jean-Paul Kauffmann, Annie Ernaux et Dominique Fernandez.