Dix romans à glisser sous le sapin

Par @LaurenceHouot Journaliste, responsable de la rubrique Livres de Culturebox
Mis à jour le 14/12/2013 à 16H42, publié le 14/12/2013 à 16H41
10 romans que l'on peut offrir à Noël

10 romans que l'on peut offrir à Noël

© Culturebox

Vous avez envie d'offrir des livres à Noël ? Très bonne idée, car "le temps de lire, comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre", nous dit Daniel Pennac dans "Comme un roman". Mais comment s'y retrouver dans la profusion de la production littéraire de cette année? Voici une liste de 10 romans que vous pouvez offrir sans vous tromper.

Au revoir là-haut de Pierre Lemaître
(Albin Michel - 22,50 euros)
Parce qu'il est incontournable. Ce roman d'un auteur de polars raconte les aventures de deux Poilus lancés au lendemain de la guerre 14 dans une rocambolesque arnaque aux monuments aux morts. Le roman de Pierre Lemaître a fait l'unanimité des critiques, des jurys (Prix Goncourt et Prix roman France Télévisions), des libraires (leur roman préféré), des lecteurs (120 000 exemplaires vendus avant même d'avoir reçu le Goncourt).

Canada  de Richard Ford
(Traduit de l'anglais (Etats-Unis)  par Josée Kamoun - L'Olivier, 480 pages -  22,50 euros)
Parce que c'est un roman singulier, qui explore de fond en comble la construction d'un être humain. Il raconte la vie d'un jeune américain de la classe moyenne, bouleversée après le braquage d'une banque par ses parents. Anti-polar, "Canada" est un roman beau et profond sur ce que donne la vie (ou pas) et ce que l'on peut en faire.

Billie d'Anna Gavalda
(Le Dilettante - 224 pages – 15 euros)
Parce que Billie est un vif et libre personnage venu du "quart-monde", jeune femme à l'enfance bien pourrie, sauvée par un amour qui n'appartient à aucun genre. Un hymne à la liberté.

Arden de Frédéric Verger
(Gallimard- Collection Blanche - 480 pages - 21,50 €)
Parce qu'il est imaginatif et drôle et qu'il n'a pas eu de prix alors qu'il en méritait un.Ce premier roman en forme de tragédie comique raconte l'histoire d'une amitié entre un directeur d'hôtel de luxe et un tailleur juif, qui écrivent ensemble des opérettes, dans un pays imaginaire du centre de l'Europe. Jusqu'à ce que la seconde guerre mondiale arrive...

La saison de l'ombre de Léonora Miano
(Grasset – 240 pages – 17 Euros)
Parce que c'est un roman puissant, avec un point de vue inédit sur la traite transatlantique, puisqu'elle est racontée par les femmes et les hommes d'un village de brousse.

Nue de Jean-Philippe Toussaint
(Minuit – 170 pages – 14,50 euros)
Parce que c'est le roman le plus sensuel de la rentrée et aussi parce que le style, ça compte ! Avec "Nue", Jean-Philippe Toussaint clôt la tétralogie "Marie Madeleine Marguerite de Montalte" qui retrace quatre saisons de la vie de Marie, l'amoureuse du narrateur. Cette magnifique évocation du sentiment amoureux s'achève par une annonce, faite par Marie…

Ciels de Loire d'Emmanuelle Guattari
(Mercure de France - 135 pages – 13,80 euros)
Parce que ça parle de La Borne, cet hôpital psychiatrique où l'on essaya pour la première fois de prendre soin des malades mentaux sans les enfermer. Le psychiatre Félix Guattari y travaillait. Sa fille y a grandi. Une somme de souvenirs en forme de flashes. Un bijou. A offrir en même temps : "La petite Borde", le premier volume de cette histoire par Emmanuelle Guattari (disponible en Folio).

Esprit d'hiver de Laura Kasischke
(Christian Bourgois - 276 pages - 20 euros)
Parce que c'est un roman dérangeant qui raconte la terrible matinée de Noël d'une mère coincée dans une maison cernée par le blizzard et la neige avec sa fille adoptive Tatiana, dont les comportements sont de plus en plus étranges… Du suspense en même temps qu'une extraordinaire incursion dans la conscience humaine.

La nostalgie heureuse d'Amélie Nothomb
(Albin Michel – 152 pages – 16,50 euros)
Le Nothomb 2013 est un bon cru. Un documentaire tourné au printemps 2013 par France 5 est le prétexte à ce nouveau récit autobiographique, où l'on suit avec tremblements son retour au Japon.

L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea de Romain Puértolas
(Le Dilettante - 250 pages – 19 euros)
Parce que c'est un conte de fées très marrant. L' histoire farfelue d'un fakir en voyage en France pour acheter un lit à clous dans magasin Ikéa. Début des aventures loufoques de ce fourbe mais attachant fakir, qui le mènent de Paris à Londres et de Barcelone à Rome, en passant par la Lybie…

En bonus pour les jeunes ados :

Le Petit Gus au collège de Claudine Desmarteau
(Albin Michel Jeunesse – 176 pages - 13 euros - A partir de 9 ans)
Le quatrième volume de cette série hilarante, qui narre les aventures d'un ado d'aujourd'hui. De quoi dédramatiser cette période ingrate de la vie, en rigolant. (A prêter aux parents).

Plein d'autres idées de livres à offrir dans les pages livres du site Culturebox