160 p. - 16 €

Dédié à la mémoire de sa mère, ce court récit est, pour le grand écrivain albanais, prétexte à évoquer à nouveau sa ville natale Gjirokastër. C’est aussi, et surtout, l’occasion de décrire les relations entre une mère aussi frêle et légère qu’une poupée de papier mâché, égarée dans une vaste maison dont elle est censée assumer la gestion sous le regard revêche des femmes de sa belle-famille, et un fils intellectuel, émancipé, entretenant une relation hors mariage, usant de mots qu’elle ne comprend pas, dont elle redoute qu’il en vienne à renier tout ce qu’elle incarne : une des plus anciennes traditions balkaniques.

Ismail Kadaré est né en 1936 à Gjirokastër dans le sud de l’Albanie. Traduit dans une quarantaine de pays, il a publié l’essentiel de son œuvre aux éditions Fayard. Il a reçu en 2005 le Man Booker International Prize, en 2009, le prix Prince des Asturies et, en 2015, le prix Jérusalem. La Poupée
Mettre en avant le livre: