La pensée d'Edouard Glissant vue par le musicologue Jean Luc Tamby

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 09/02/2011 à 10H01
La pensée d'Edouard Glissant vue par le musicologue Jean Luc Tamby

La pensée d'Edouard Glissant vue par le musicologue Jean Luc Tamby

© Culturebox

La prose et la pensée de l'écrivain-poète martiniquais Edouard Glissant a inspiré de nombreux artiste. Parmi eux, le dieppois Jean Luc Tamby. Le musicien et musicologue vient de terminer une thèse sur la musique dans l'oeuvre du poète récemment décédé mais aussi un spectacle intitulé "Le sel noir -Archipels baroques" avec un collectif baptisé Les Batoutos.

Jean Luc Tamby est d'abord un musicien qui a étudié la guitare classique et l'improvisation au CNSM de Paris avant de se tourner vers la musique contemporaine puis les instruments anciens qu'il a étudié entre autre avec Jordi Savall. Ses recherches l'ont toujours conduit vers des chemins peu fréquentés : la musique traditionnelle occitane, la déclamation baroque, le théâtre musical élisabéthain. C'est lui qui est à l'origine du Collectif Les Batoutos, créé en 2008. Ce nom est celui qu'Edouard Glissant avait donné dans son roman Sartorius (1999) à une tribu imaginaire, une tribu dont la particularité est de ne pas avoir d'identité. Dans ce collectif, l'accent est mis sur la notion de baroque, sur les échanges entre les cultures et sur l'improvisation. Le spectacle "Le sel noir" fait dialoguer des pièces pour viole de gambe de Marin Marais, des musiques traditionnelles bretonnes, un piano à lamelles d'origine africaine, "le sanza", des voix (celle de la comédienne Sophie Bourel), le théorbe (une sorte de grand luth que l'on voit dans le reportage) et des percussions. Une façon de guider le public vers ce que Glissant appelait le "Tout-Monde".

A voir aussi sur Culturebox :
-
Soirée poétique Edouard Glissant au théâtre de l'Odéon
- Poèmes et piano au 60ème festival de Toulon
- Les Brigades d'Interventions Poétiques déclament les vers en milieu scolaire