La mort de l'écrivain Edouard Glissant chantre de la créolisation

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 03/02/2011 à 11H11
La mort de l'écrivain Edouard Glissant chantre de la créolisation

La mort de l'écrivain Edouard Glissant chantre de la créolisation

© Culturebox

L'écrivain martiniquais  Edouard Glissant , grande figure de la créolisation, est décédé à Paris à l'âge de 82 ans.

Né en 1928 à Sainte-Marie en Martinique, Edouard Glissant est l'une des grandes figures de la littérature de la deuxième moitié du XXe siècle et du XXIe siècle.
Dans une oeuvre où domine le verbe poétique, mais qui est faite d'essais, de romans et de théâtre, il a inlassablement développé l'idée que le monde est tout, mais où il ne prend force que dans l'expression de toutes ses singularités et de tous ses imaginaires. Ainsi l'écrit-il dans ses premiers essais comme " Soleil de
la conscience " en 1959, dans son célèbre " Traité du Tout-monde " en 1997 ou dans ses livres plus récents, comme son recueil d'entretiens avec Lise Gauvin, " L'imaginaire des langues ", publié en 2010.
Cette démarche le démarque sensiblement des poètes de la négritude, de Césaire au premier chef, et des tenants de la créolité (il n'a pas signé en 1989 " L'éloge de la créolité " des auteurs martiniquais Patrick Chamoiseau, Raphaël Confiant et Jean Bernabé).
Pour Glissant qui prône la dynamique de la créolisation, il n'est pas question de dogmes figés, fussent-ils de légitimes revendications identitaires.
Dans ses derniers livres, se développent des engagements politiques pour Barack Obama, contre un ministère de l'Identité nationale et pour une poétique généralisée, avec son " Anthologie des poètes du Tout-monde " (édtions Galaade, 2010).

- > A voir aussi sur Culturebox :
->>
La mort-de-jenny-alpha-doyenne-des-actrices-francaises
->> Le-dictionnaire-historique-de-la-langue-francaise-d'Alain-Rey