Biographie

Thomas Mann, né le 6 juin 1875 à Lübeck en Allemagne et mort le 12 août 1955 à Zürich en Suisse, est l'une des figures les plus éminentes de la littérature européenne de la première moitié du XXe siècle, considéré comme un grand écrivain moderne de la décadence. Il obtient le Prix Nobel de Littérature en 1929. Issu d'une famille aisée de commerçants bourgeois du nord de l'Allemagne, il y puise l'inspiration de son premier grand roman, Les Buddenbrook, publié en 1901. Un séjour à Venise lui inspire une nouvelle, en 1912, axée sur la mort du compositeur autrichien Gustav Mahler, La Mort à Venise. Son œuvre majeure, fruit d'un séjour dans un sanatorium à Davos au chevet de sa femme et de la première guerre mondiale, est La  Montagne Magique, publiée en 1924. Son art, influencé par la pensée d'Arthur Schopenhauer, se centre sur l'étude des rapports entre l'individu et la société, opposant la force et l'exigence du travail intellectuel, la spiritualité et le culte de l'action.

 

 

Editions

- Editions du Sagittaire / Les cahiers nouveaux, avec un fac-similé de l’écriture manuscrite de l’auteur (1925)

- Livre illustré de 24 aquarelles et 11 dessins de l’artiste belge Jan Vanriet publié aux éditions Lotus (1978)

- Fayard (1987)

- Le livre de poche (2001)

- Stock / La cosmopolite (2003)

 

 

Adaptations

Cinéma

- Mort à Venise (1971) film franco-italien réalisé par Luchino Visconti, sur une musique de Gustav Malher. (Dossiers très complets sur le film proposés par Arte http://www.arte.tv/fr/cinema-fiction/Luchino_20Visconti/406310,CmC=490184.html et par le Centre National de Documentation Pédagogique http://www2.cndp.fr/TICE/teledoc/dossiers/dossier_venise.htm)

 

Scène

Mort à Venise, pièce de théâtre de Thomas Ostermeier, co-écrite avec Maja Zade, avec une chorégraphie de Mikel Aristegui, accompagnée de la musique des Kindertotenlieder de Gustav Mahler, créée à Rennes en novembre 2012 (résumé disponible : France culture, http://lc.cx/xax)

Mort à Venise, Ballet de John Neumeier, chorégraphe et metteur en scène, sur une musique de Johann Sebastian Bach et de Richard Wagner, créé en décembre 2003 (pour plus d’informations : Arte, http://lc.cx/xap)

Mort à Venise, Opéra en deux actes de Benjamin Britten, sur un livret de Myfanwy Piper, avec le ténor Peter Pears et le baryton John Shirley-Quirk, créé en juin 1973 (pour plus d’informations : Le monde, http://lc.cx/xaN)

 

Radio

- Emission de France Culture « Les Nouveaux chemins de la connaissance : Mourir à Venise de Thomas Mann à Visconti » du 26 janvier 2012, par Adèle Van Reeth, avec Suzanne Liandrat-Guigues et Edoardo Costadura (podcast disponible : http://www.franceculture.fr/emission-les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance-pourquoi-venise-44-mourir-a-venise-de-thomas-mann-a)

 

Télévision

- Emission « Personne ne lit » diffusée sur Arte le 12 janvier 2014 (résumé disponible : Arte, http://www.arte.tv/fr/personne-ne-lit-mort-a-venise-de-thomas-mann/7758448,CmC=7757946.html)

- Téléfilm de Tony Palmer, Royaume-Uni (1981) avec Robert Gard

- Téléfilm de Robin Lough, Royaume-Uni, (1990) avec Robert Tear

 

 

Anecdotes

- Gustav Malher, qui aurait très largement inspiré le personnage de Gustav von Aschenbach, est mort le 18 mai 1911 soit une semaine avant le voyage de Thomas Mann à Venise

- Cet article de Libération (2005) revient sur Björn Andresen et sa volonté d’échapper à son rôle de Tadzio, à la « malédiction d'être, jusque dans la morbidité, un objet à fantasmes » :

 http://www.liberation.fr/portrait/2005/01/27/que-c-est-triste-venise_507489

- Ce documentaire italien de Oreste del Buono (1970) représente Visconti dans sa quête d’un acteur capable d’incarner le personnage de Tadzio décrit par Thomas Mann : https://www.youtube.com/watch?v=dPyootO0uGw

 

 

Analyses, découvertes

- Dans un entretien avec Visconti, Thomas Mann revient sur son inspiration première : « Ce que je voulais raconter à l’origine n’avait rien d’homosexuel ; c’était l’histoire du dernier amour de Goethe à soixante dix ans, pour une jeune fille de Marienbad : Une histoire méchante, belle, grotesque, dérangeante qui est devenue "La Mort à Venise" »

- Conférence du professeur de philosophie, Jean-Yves Château, « Mort à Venise de Visconti : La philosophie à l'épreuve du cinéma » (22 juin 2012) dont la vidéo est à retrouver ici : http://www.univ-rouen.fr/audio/index.php?vid=285

 

 

La mort à Venise 2x3 Acheter le livre sur Fnac.com