La milice française a été le fer de lance du régime de Vichy. Créée le 31 janvier 1943 par Pierre Laval, chef du gouvernement, elle devait rassembler des volontaires pour défendre l’ordre contre la Résistance et les Alliés. Elle rêvait d’enthousiasme et de dévouement. Un an plus tard, le régime de Vichy est devenu fasciste et déchaîne une âpre politique d’Etat écrasant les maquis (Les Glières), torturant, pillant, et assassinant (Georges Mandel ou Maurice Sarraut). Qui étaient ces miliciens ? Que voulaient-ils ? Que sont-ils devenus, y compris dans la mémoire collective ? Dans cet ouvrage vivant, dramatique et riche, Michèle Cointet, spécialiste de l’occupation, remet en cause bien des idées reçues. Elle montre la violence radicale exercée en France par la Milice et ses effets sur l’Etat durant la guerre civile entre résistants et « collabos », que nous ne voulons toujours pas regarder en face…

Acheter sur la Fnac

La Milice française - cointet110.jpg