La légende de nos pères racontée par l'écrivain Sorj Chalandon.

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 11/09/2009 à 10H08
La légende de nos pères racontée par l'écrivain Sorj Chalandon.

La légende de nos pères racontée par l'écrivain Sorj Chalandon.

© Culturebox

La valse des prix littéraires approche, et les bibliophiles s'enfilent des kilomètres de lignes, pour absorber la rentrée littéraire. Parmi les oeuvres soumises au jugement des jurés et des lecteurs, "La légende de nos pères", de Sorj Chalandon, un récit sur la résistance et ce que l'on en transmet, en famille et dans la mémoire collective. C'est son quatrième roman.

Sorj Chalandon a eu plusieurs vies. Rien qu'à Libération, de 1973 à 2007, il a été dessinateur, rédacteur, grand reporter, chef d'édition et responsable de rubrique. Il est aussi désormais romancier. Il fait partie de ceux qui ont réussi à être édités, ce qui n'est pas simple, même avec du talent. Baptiste Touverey, sur le site du Nouvel Obs, raconte ce parcours du combattant, et l'exemple de Sorj Chalandon.
L'auteur a écrit son premier livre, "Le petit Bonzi" en 1984. Il l'a envoyé aux maisons d'édition, toutes ont refusé, sauf Grasset qui lui envoie ce mot manuscrit : «Dans ce texte, il y a tout et il n'y a rien du tout. Il faut travailler, travailler, travailler. Il faut que l'enfant pose la plume et que l'adulte la prenne.». Des années passent, il finit par remanier profondément son manuscrit. Grasset l'accepte en 2005. Une nouvelle carrière commence.

Retrouvez l'actu du livre sur France 3