Georges Simenon,  né, en réalité, le  13 février 1903 à Liège, fut déclaré le 12 par superstition. Il se fait recruter comme reporter  à la Gazette de Liège, sous le nom de Georges Sim à 16 ans. Le 24 mars 1923, il épouse Régine Renchon, Tigy. L’année suivante,  sera féconde.  Simenon écrit deux cents romans jusqu’à ce que les Maigret prennent véritablement le relais en 1931. Le 20 février 1931, il lance  les  Maigret en organisant une soirée où le Tout-Paris est invité. Cette initiative lui assure le succès.  Simenon rencontre Gaston Gallimard et Gide. Maintenant édité rue Sébastien Bottin, Simenon aborde une nouvelle étape, celle du «  roman dur » mais ses prétentions assombrissent Gallimard, qu’il quitte pour entrer aux Presses de la Cité dirigées par  Sven Nielsen, Départ pour l’Amérique où Simenon s’attache une jeune secrétaire québécoise Denyse Ouimet qu’il épouse après avoir divorcé de Tigy. Là, il écrit de nombreux romans.  En 1952, l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, lui offre un fauteuil qu’il accepte. Malgré la naissance de leur fille en 1953, les relations du couple se détériorent toujours plus. La famille s’installe en France puis en Suisse. Après la naissance de leur fils, il fait construire l’Espalinges près de Lausanne. Une autre femme, Thérésa,  entre dans sa vie.  En 1972, Simenon abandonne toute activité littéraire et marque cette coupure en quittant son immense maison d’Epalinges pour " la petite maison rose ". En 1978, un coup de fil de son fils Marc lui apprend le suicide de sa fille Marie-Joe, torturée par de perpétuelles angoisses. Simenon s'éteint à son domicile lausannois. Dans la presse mondiale, la mort de Simenon fait la une des journaux : c’est surtout au  « père » de Maigret que l’on rend hommage au détriment de l’auteur des romans durs.

 

 

Editions

- Le livre de poche (2010)

- in Les romans durs (2012), collection Simenon / Omnibus

- in Tout Simenon, volume 1 (2002)

 

 

Adaptations

Télévision

- La Fuite de Monsieur Monde (2004) téléfilm français réalisé par Claude Goretta, avec Bernard Le Coq, Nathalie Nell, et Didier Cauchy

- Emission « Apostrophes » du 27 nov. 1981 dans laquelle Bernard Pivot s'entretient avec Georges Simenon (http://www.ina.fr/video/CPB81058749)

- Le siècle de Simenon, réalisé par Pierre Assouline (2014) http://www.ina.fr/video/CPD14000603

 

Bandes dessinées

- Maigret (1992) de Philippe Wurm et Franck Brichau

- Pigalle 62.27 (2012) de Jacques de Loustal et Götting se situe entre les univers de Simenon, Melville et Modiano http://bd.casterman.com/albums_detail.cfm?Id=42768

- Cinq est le numéro parfait (2009) de Ingort, BD inspirée de Geroges Simenon et George Herriman http://bd.casterman.com/albums_detail.cfm?Id=35553

 

 

Anecdotes

- « 18 avril. Réception officielle au 36, quai des Orfèvres, le siège de la Police judiciaire. Au moment du départ, remise solennelle d’une plaque de commissaire n° 0000 au nom de Maigret. Simenon en fera un porte-clefs. Surpris une fois en flagrant délit d’excès de vitesse, il s’en servira pour se débarrasser des gendarmes... » (Pierre Assouline, Simenon, biographie, Julliard, 1992, p. 437)

- Eugène Merle, directeur de plusieurs journaux parisiens lança un défi à Siemnon : celui-ci devra écrire un roman sous les yeux du public, enfermé dans une cage de verre… Attiré par la somme importante que lui propose son employeur, il accepte immédiatement, mais le projet n’aboutira pas pour diverses raisons qui restent encore un peu obscures. Cependant, l’épisode de la cage de verre restera dans la légende de Simenon et contribuera à faire de ce romancier un véritable phénomène : plusieurs journaux ont raconté en effet l’exploit qui ne s’est jamais produit !

- Visite de la trentième résidence de Simenon, en Suisse : http://www.ina.fr/video/CAF90014333

- Liste des différentes adaptations audiovisuelles inspirées de l’œuvre de Simenon :

http://web.archive.org/web/20031207140803/http://www.ulg.ac.be/libnet/simenon/filmsim.htm

- Liste des différents acteurs ayant incarné Maigret à la télévision.

http://jy.depoix.free.fr/acteurs2.htm

- Timbres à l’effigie de Simenon et de Maigret : http://jy.depoix.free.fr/timbrepo.htm

 

 

Analyses, découvertes

- Dans l’ouvrage La plume et le scalpel, Jean-Pierre Thomas croise littérature et médecine, se référant notablement à l’œuvre de Georges Simenon http://www.franceculture.fr/oeuvre-la-plume-et-le-scalpel-la-m%C3%A9decine-au-prisme-de-la-litt%C3%A9rature-de-jean-pierre-thomas.html

- Pierre Assouline a réuni près de 1000 citations de Georges Simenon pour composer L’Autodictionnaire Simenon http://www.omnibus.tm.fr/autodictionnaire-simenon-pierre-assouline-L9782258080096.html

La fuite de Monsieur Monde 2x3 Acheter le livre sur Fnac.com