La balle rouge et quatuor, un opéra visuel sur la séparation

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 26/01/2011 à 10H55
La balle rouge et quatuor, un opéra visuel sur la séparation

La balle rouge et quatuor, un opéra visuel sur la séparation

© Culturebox

"La balle rouge et quatuor",  spectacle de théâtre d'objets créé en 2002 par deux marionnettistes, Denis Garénaux et Franck Jublot est en tournée. Il était joué mardi 25 et mercredi 26janvier 2011 à l'Odyssée d'Eybens. Des frites en mousse, une balle rouge, des cubes... Tous ces éléments dansent au rythme d'un orchestre envoûtant et racontent aux enfants une histoire d'amour, une famille, puis une séparation. Tout ça avec poésie.

Si l'opéra visuel "La balle rouge et quatuor" s'adresse d'abord aux enfants, l'émotion n'épargne pas les adultes. Le scénario est simple, mais les sentiments mis en scène sont complexes. Le quatuor à cordes ouvre la scène sur une balle rouge en suspension. Deux personnages, des rectangles en mousse, entrent et sont surpris par cette balle. De cette rencontre naît une histoire d'amour, puis un enfant. Mais la tristesse fait irruption avec la séparation des parents. "L'enfant du divorce", un thème grave, concerne beaucoup d'enfants.
 
Le théâtre d'objets est né en Allemagne, et apparaît en France dans les années 1970. En utilisant la véritable essence du geste, il traduit les questions métaphysiques et les peurs de l'homme. Il les détourne à des fins poétiques. En l'absence de parole, l'imaginaire est sollicité, et chacun retrouve une part de sa vie.
 
Dans La balle rouge et quatuor, les artistes ont choisi d'utiliser la mousse, "naturellement vivante et mouvante". La couleur des frites rectangulaires représente le sexe des parents: jaune pour la mère et bleu pour le père. Le mélange des deux, le vert, a été choisi pour l'enfant. La musique d'un quatuor à cordes et d'un bandonéon remplace les voix. Le compositeur Jacques Trupin propose une musique à la fois triste, nostalgique et festive, faisant ainsi évoluer le théâtre d'objet vers un "opéra d'objets animés".

- > A voir aussi sur Culturebox :
->>
Les-fenêtres-eclairées-de-la-compagnie-Turak-aux-Subsistances
->>Juliette-Moreau-anime-un-atelier-artistique-sur-les-objets-du-quotidien
->>L'oggre-et-la-poupée-par-le-clastic-theatre-