L'impact des prix littéraires sur les ventes de livres

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 07/11/2010 à 14H03
L'impact des prix littéraires sur les ventes de livres

L'impact des prix littéraires sur les ventes de livres

© Culturebox

La 29ème édition de la Foire du Livre de Brive a refermé ses portes le 7 novembre 2010. Parmi les 400 auteurs présents, plusieurs lauréats de prix littéraires : Jean Christophe Rufin (Goncourt 2001), Maylis de Kerangal (Prix Médicis 2010) et Lionel Duroy (Prix des lecteurs de la ville de Brive 2010). Ces prix ont-ils eu et ont-ils encore un impact sur les ventes de leurs livres et leur notoriété ? Apparemment oui.

En 2010, une étude a été réalisée pour connaître l'impact des prix littéraires sur les ventes d'ouvrage. Première constatation : la nature du prix décerné est déterminante. Le Goncourt est une référence absolue en la matière. En le décrochant, l'écrivain et sa maison d'édition sont quasi-assurés de vendre en moyenne 380 000 exemplaires. Viennent ensuite le Prix Renaudot(220 000 ouvrages) le Femina(155 000) et enfin le Goncourt des lycéens (125 000).

- > A voir aussi sur Culturebox
->>
Le-phénomène-Michel-Houellebecq