L'encyclopédie Britannica passe au tout numérique

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 14/03/2012 à 09H39
L'encyclopédie Britannica arrête son édition papier

L'encyclopédie Britannica arrête son édition papier

© AP / SIPA

L'encyclopédie Britannica a annoncé qu'elle arrêtait son édition papier pour se concentrer sur l'édition et l'édition scolaire.

"Cela en rendra certains tristes et nostalgiques, mais nous avons maintenant un meilleur outil", a déclaré dans une interview au New York Times le président de la prestigieuse encyclopédie américaine, basée comme son nom ne l'indique pas à Chicago (nord des Etats-Unis).

"Le site internet est actualisé continuellement, c'est bien plus complet et il y a du multimédia", a expliqué Jorge Cauz.

Les bonnes vieilles encyclopédies papier ont subi la concurrence d'internet, et en particulier de l'encyclopédie en ligne Wikipedia. Mais, selon Jorge Cauz, Britannica a un avantage sur Wikipedia, ce sont ses "sources prestigieuses, ses articles soigneusement rédigés et la confiance qui est attachée à la marque".

L'édition imprimée de 2010 sera donc la dernière. Ses 32 volumes pèsent 58 kg et elle comprend de nouveaux articles sur le réchauffement climatique et le projet sur le génome humain. Elle coûte 1395 dollars et rassemble les travaux de plus de 4000 experts. Seulement 8000 exemplaires de la dernière édition ont été vendus, contre 120.000 aux Etats-Unis en 1990, selon le New York Times. 4000 sont en stock dans un entrepôt.

L'éditeur tire l'essentiel (85%) de ses revenus de publications d'enseignement scolaire, qu'il a l'intention de poursuivre. Le reste provient des abonnements au site internet de l'encyclopédie. Seule une sélection de ses articles sont gratuits en ligne.

La version française n'abandonne pas le papier
En revanche, l'Encyclopaedia Universalis, encyclopédie de référence en langue française et filiale de l'encyclopédie Britannica, continuera de proposer pour sa part les deux options, physique et numérique. "Nous venons de publier une nouvelle édition papier actualisée de l'Universalis en 30 volumes il y a quelques semaines et nous n'envisageons pas pour l'instant d'arrêter l'édition physique", a assuré Patrick Guyomard, directeur commercial de Britannica France. 

"Universalis sort une nouvelle version de son encyclopédie papier tous les 3 ou 4 ans, en fonction du mouvement plus ou moins rapide des connaissances, avec un tirage de 5.000 à 6.000 exemplaires pour chaque nouvelle édition. Il nous est arrivé de faire des retirages face à la demande", a-t-il ajouté. La dernière édition coûte environ 2.900 euros.