L'écrivain Max Chaleil

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 20/06/2011 à 16H25
L'écrivain Max Chaleil

L'écrivain Max Chaleil

© Culturebox

Rencontre avec Max Chaleil, écrivain et éditeur, dont les livres évoque fréquemment l'histoire et la culture protestante. S'il partage aujourd'hui sa vie entre Paris et Montpellier, il demeure viscéralement attaché à son pays.

Né en 1937, dans le département du Gard, Max Chaleil est un écrivain et  éditeur français. Un homme qui revendique son identité : Gardois protestant cévenole. Ses études le mènent à Nîmes puis Montpellier et enfin, à Paris en 1965. Il enseigne ensuite une thèse sur Lautréamont.
C'est au "Old Navy", bar germanopratin, qu'il rencontre Adamov, Roland Castro et André Laude avec qui il écrit "Le petit livre rouge de la révolution sexuelle".
Max Chaleil a ensuite des activités littéraires et éditoriales multiples, chez Stock d'abord, puis chez Balland et Belfond où il crée les "Dossiers" sur Céline, Breton... Il a ensuite dirigé la revue "Entretiens" avec de grands dossiers sur des écrivains contemporains comme Delteil, Vailland ou Lautréamont.
En 1985, il publie "Le sang des justes, vie et mort de Rolland, chef camisard" aux Editions "Les Presses du Languedoc".
Max Chaleil parviendra aussi à éditer "Caran d'Arche" en 2002.

- A voir aussi sur Culturebox :
- Servet-contre-Calvin-les-protestants-se-mettent-en-scène-à-strasbourg
- la-nuit-des-camisards-de-Lionel-Astier-par-le-zinc-theatre
- indignez-vous-de-Stephane-Hessel--un-succes-mondial
-