L'écrivain et critique littéraire espagnol Rafael Chirbes est décédé

Par @Culturebox
Mis à jour le 16/08/2015 à 16H21, publié le 16/08/2015 à 16H15
L'écrivain espagnol Rafael Chirbes (2013)

L'écrivain espagnol Rafael Chirbes (2013)

© ANDREU DALMAU/EFE/Newscom/MaxPPP

Ecrivain critique, figure majeure de la littérature espagnole, Rafael Chirbes est décédé samedi des suites d'un cancer du poumon foudroyant, à l'âge de 66 ans.

Son dernier ouvrage, "Le Dernier rivage" était sorti en janvier dernier aux éditions Rivages. Humaniste Rafael Chirbes exprimait tout haut ce que d'autres pensent tout bas, notamment suite au désenchantement de l'après-franquisme et sur les dérives de l'Europe.

Rafael Chirbes est né en juin 1949 à Valence et a perdu son père, cheminot, très tôt, âgé de quatre ans. Sa mère, garde-barrière, ne peut s'occuper de lui et le place dans un orphelinat géré par les Chemins de fer espagnols, puis dans un deuxième. Isolé dans des environnements frustres, il se réfugie dans l'écriture.

Suite à des études d'Histoire, et à la chute du franquisme, dont les suites le déçoivent, il part pour la France, puis le Maroc. Il exerce plusieurs métiers liés à l'écriture et la culture : professeur, libraire, critique gastronomique, critique littéraire, tout en se consacrant au roman.

Considéré comme l'écrivain de la crise espagnole, Rafael Chirbes  a notamment publié "Tableau de chasse" (Rivages, 1998), "Les Vieux amis" (Rivages, 2006) ou "Crémation" (Rivages, 2009), Prix de la critique de narration espagnole.