Kurt Westergaard : "Aujourd'hui ma caricature de Mahomet ne serait pas publiée"

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 30/01/2015 à 11H23, publié le 30/01/2015 à 11H08
Kurt Westergaard

Kurt Westergaard

© France2/culturebox

En 2005 le journal danois Jyllands-Posten publiait 12 caricatures, dont celle de Kurt Westergaard, représentant Mahomet avec une bombe dans son turban. Cela avait provoqué une vague de manifestations anti-danoises dans le monde musulman. Dix ans après, le journal est toujours menacé. Il n'a pas publié la Une du premier Charlie Hebdo, après l'attentat.

Au Danemark, il y a l'avant et l'après 2005 comme il y aura, en France l'avant et l'après 7 janvier 2015.

Il y a dix ans en publiant notamment la caricature de Kurt Westergaard faisant de Mahomet l'inspirateur des terroristes, le Jyllands-Posten avait déclenché dans le monde musulman un mouvement très violent de rejet anti-danois. Le bilan avait été lourd : au moins une cinquantaine de personnes tuées.

Depuis, le journal vit dans un véritable camp retranché. Kurt Westergaard a aujourd'hui 80 ans et il est depuis 10 ans sous protection rapprochée.  En 2010, un homme armé d'une hache avait tenté de l'assassiner. Il se bat pour que, malgré ces pressions, la liberté de publier ces caricatures reste une réalité au royaume du Danemark.

Reportage: H.Clément, S. Guillemot, A.Gidon
A noter aussi que des dessinateurs comme le Suédois Lars Vilks, dont la tête a été mise à prix par un groupe lié à Al Qaïda après une caricature du prophète Mahomet en 2007, ont vu leur protection renforcée.