Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil : les lecteurs et les professionels ont choisi leurs pépites

Par @LaurenceHouot Journaliste, responsable de la rubrique Livres de Culturebox
Mis à jour le 01/12/2016 à 14H33, publié le 30/11/2016 à 13H34
Les jurys ont choisi leurs pépites dans une liste de 36 ouvrages destinés à la jeunesse

Les jurys ont choisi leurs pépites dans une liste de 36 ouvrages destinés à la jeunesse

© laurence Houot / Culturebox

Le salon du livre jeunesse de Montreuil a ouvert ses portes ce mercredi, avec l’annonce, dès la mi-journée, de ses pépites. Deux jurys cette année ont élu les lauréats, par catégories d’âge : petits moyens et grands. Albums, BD, romans... Découvrez le palmarès de la 32e édition de cette grande fête de la littérature jeunesse.

Le salon du livre jeunesse s’est ouvert sous un soleil radieux, qui contraste avec la tristesse qui avait imprégné l'édition 2015, endeuillée par les attentats du 13 novembre. Malgré le froid piquant, les premiers visiteurs étaient déjà nombreux dès les premières heures ce mercredi matin aux portes du salon.

Premier gros évènement, attendu ici comme le Goncourt : les "Pépites", que le salon a décidé de réformer cette année, avec un nouveau jury, composé de lecteurs, qui étaient invités à voter pour leurs livres préférés sur le site de France télévisions et dans les classes. Un autre jury, composé de professionnels et présidé par l'écrivaine Véronique Ovaldé (Pépite l'an dernier), a également désigné ses chouchous. Les uns et les autres ont eu à choisir dans une liste de 36 ouvrages pré-sélectionnés par les professionnels.

Joseph Jacquet, France Télévisions, Véronique Ovaldé et Sylvie Vassallo, remise des Pépites au Salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil, 30 novembre 2016

Joseph Jacquet, France Télévisions, Véronique Ovaldé et Sylvie Vassallo, remise des Pépites au Salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil, 30 novembre 2016

© laurence Houot / Culturebox
Voici le palmarès des "Pépites" de ces deux jurys, annoncé ce mercredi 30 novembre à 13 heures au salon devant une assemblée de journalistes et éditeurs :

Jury des lecteurs France télévisions :

- Petits :
 "Le Facteur de l’espace", Guillaume Perreault, (La Pastèque)
- Moyens :
"Dans la forêt sombre et mystérieuse", Winshluss, (Gallimard BD)
- Grands :
"Sauveur & fils t.1", Marie-Aude Murail, (L’école des loisirs)

Jury de professionnels :

- Petits :
"Björn, six histoires d'ours", Delphine Perret, Les Fourmis Rouges (1ère lecture)
- Moyens :
"Georgia : tous mes rêves chantent", Timothée de Fombelle (texte), Benjamin Chaud (illustrations), Cécile De France (voix), Alain Chamfort, Émily Loizeau, Albin de la Simone et al. (musique), Gallimard Jeunesse Musique, Contraste productions (livre-­‐audio)
- Grands :
"Totem", Nicolas Wouters, Mikaël Ross, Sarbacane (BD)

Pépite d'or : "Dans la forêt sombre et mystérieuse", Winschluss, Gallimard BD

Des prix adressés au public

"Cette année nous avons vraiment voulu nous adresser au public. Leur dire : voilà pour chacune de ces tranches d'âge, l'ouvrage qui nous paraît le meilleur", explique Sylvie Vassallo, directrice du Salon. "Ce qui est bien avec ces catégories par tranches d'âge, c'est que l'on choisit un livre quel que soit son genre : roman, albums, BD..." explique Sylvie Vassallo. "Et le fait d'avoir deux jurys, c'est aussi confronter les goûts et les points de vue des lecteurs et des professionnels", ajoute-t-elle. 

Sylvie Vassallo raconte que les discussions la veille ont été passionnées. "Nous n'avons pas tous les mêmes goûts ! Nous n'étions pas tous d'accord", raconte-t-elle. "Nous avons d'abord choisi quatre livres par catégorie, puis nous avons discuté, et ensuite nous avons voté", souligne-t-elle. Véronique Ovaldé confirme : "On s'est bagarrés", dit-elle. "C'est un moment difficile. Il y a des lauréats. Mais aussi tous ceux qui méritaient un prix, mais c'est le jeu, j'ai connu ça de l'autre côté de la barrière", souligne l'écrivain, avant d'annoncer le palmarès.

"Cette année nous avons décidé de mettre les pépites au cœur du salon, avec une librairie, mais aussi une scène dédiée, pour fêter et mettre à l'honneur tous ces livres et leurs auteurs", conclut la directrice du salon.

"Je suis très heureuse de recevoir ce prix", réagit Marie-Aude Murail, l'auteur de "Sauveur&fils", Pépite pour la catégorie des grands du jury de lecteurs. "Ca me touche d'autant plus que c'est un jury de lecteurs. Et donc ça me confirme que j'écris bien pour eux", souligne l'auteure de ce roman pour les ados, "à partir de 12 ans, c'est bon", précise-t-elle. "C'est important cette reconaissance des lecteurs, de ceux pour qui on écrit", poursuit-elle.

"Ce sont souvent les parents qui sont effrayés par les sujets traités, plus que les enfants"

Son roman met en scène Sauveur Saint-Yves, "1,90 mètre pour 80 kg de muscles", un psy qui tente de sauver enfants, adultes, familles, ados qui passent dans son cabinet. Il élève seul son fils Lazare, (la mère est morte dans un accident de voiture). Lazare a pris l'habitude d'entrouvrir la porte qui sépare la maison du cabinet de son père, et d'écouter les confidences des patients de Sauveur. Il attend les rendez-vous des uns et des autres avec la même impatience qu'un fondu de séries américaines...

"Quand j'écris, je pense à mes lecteurs. Les ados ne sont jamais loin, j'essaie de ne jamais les perdre de vue. C'est un public qui n'est pas facile. Il faut réussir à les accrocher, et leur en donner pour leur argent, sachant qu'ils n'ont pas toujours les compétences de lecture nécessaires. C'est un challenge", explique cette auteure qui travaille aussi pour des enfants plus petits. "Donc dans la forme, je travaille beaucoup à la lisibilité du texte, et je me fais plaisir, mais je suis très exigeante sur les sujets traités, et c'est marrant de voir que ce sont souvent les parents qui sont réticents sur certains sujets, plus que les enfants", sourit-elle.

"Je suis content de contaminer les enfants"

"Je suis perplexe ", réagit Winshluss l'auteur de  "Dans la forêt sombre et mystérieuse", (Gallimard BD), doublement primé (Pépite des lecteurs pour les moyens et Pépite d'or par le jury de professionnels). "C'est la première fois que je fais un livre pour les gamins, d'habitude je travaille pour les adultes, avec des univers plutôt sombres. Et là je me suis offert le luxe de faire un truc lumineux, naïf ... Et ça plaît. Je suis très content", sourit-il.
Couverture "Dans la forêt sombre et mystérieuse", Winshluss (Gallimard BD)
Et il peut se réjouir, car de tous les prix, la Pépite pour la catégorie "moyens" du jury France télévisions a été décernée directement par les enfants (6 classes du CE2, CM1, CM2, "qui ont lu tous les livres en moins d'un mois, bravo les enfants !", précise Joseph Jacquet, en annonçant les prix France Télévisions. "Je me suis fait plaisir, j'ai fait ce livre spontanément, sans calcul, et que ce soit perçu comme ça, ça me fait vraiment plaisir", explique Winshluss qui confie avoir eu envie de faire un livre pour les enfants en en lisant pour les siens. "Il m'arrivait souvent de m'ennuyer en les lisant. Mais en même temps je leur ai aussi aussi beaucoup de BD, des Comics américains, des Picsous. Je leur lisais les bulles. C'est comme ça qu'ils ont appris ce que c'est que les nazis", raconte-t-il.

Son roman graphique, qui met en scène un enfant perdu dans une forêt sombre, reprend les codes des contes fantastiques pour les enfants, en introduisant une bonne dose d'ironie de critique du monde moderne. "Je suis content de les contaminer", sourit-il.

"Ces pépites pour des romans graphiques , "c'est un signe fort pour ce parent pauvre de l'édition jeunesse", réagit Frédéric Lavabre, directeur des éditions Sarbacane, la maison qui a reçu la pépite dans la catégorie "grands" du jury professionnel pour "Totem",  de Nicolas Wouters, Mikaël Ross, Sarbacane (BD). "Avec l'accent mis cette année sur la BD au salon de Montreuil, c'est une manière de montrer que la BD a sa place dans l'édtion jeunesse. Que ce n'est pas seulement une sous-catégorie, un sous-genre, mais un espace très riche", conclut-il. 

La fête du livre jeunesse pendant 4 jours

Avec 90 millions d'exemplaires vendus et plus de 6000 nouveautés éditées en 2015 (sans compter ,la BD), la littérature jeunesse est un secteur majeur de l'édition.

450 exposants, 700 rencontres, une grande exposition sur les "livres à système", une place de choix pour la BD, et tant de belles choses à découvrir, avec une plus grande gratuité cette année, le salon fête la littérature jeunesse jusqu'au lundi 1er décembre.

Salon du livre et de la presse jeunesse de Seine-Saint-Denis
Du 30 novembre au 5 décembre 2016
Espace Paris-Est-Montreuil
128 rue de Paris
Montreuil