Ma tata Thérèse, la folle amie des bêtes

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 21/04/2012 à 16H38
Ma tata Thérèse, Fabrice Nicolino

Ma tata Thérèse, Fabrice Nicolino

© Catherine Meurisse / Sarbacane

Chats, pigeons, fennecs, moineaux et Coco. Tata Thérèse ne recule devant rien quand il s'agit de ses amis les bêtes. "Ma tata Thérèse" est un récit des souvenirs de Fabrice Nicolino, souvenirs du Paris des années 60 où le monde rural n'était alors jamais très loin.

"Tout est réellement arrivé. Tout." prévient l'auteur de ce rocambolesque récit. L'héroïne est une vieille dame ridée portant dentier. A la fois drôle et inquiétante, la tata Thérèse vit à Paris dans un HLM, de la taille d'une "(grosse) crotte de mouche", par loin de la ménagerie du Jardin des Plantes. "Chez elle tout était riquiqui, sauf son coeur", nous dit l'auteur.

Tata Thérèse

Tata Thérèse

© Catherine Meurisse / Sarbacane

Tata Thérèse aime les chats. Mais comme on va vite s'en rendre compte, pas que les chats. Tata Thérèse aime tous les animaux. Elle en a toute une tripotée, qu'elle chouchoute et avec qui elle n'hésite pas à tenter des expériences, comme par exemple de faire vivre en bonne entente deux chattes et des souris.

Chez Tata Thèrèse, on ne s'ennuie jamais : Coco le perroquet imite le bruit de la banane qu'on épluche, Tata Thérèse fait son numéro avec Nono le moineau et un verre de terre, elle sauve les pigeons, reccueille les singes abandonnés, rapporte un agneau vivant du marché...

Ma Tata Thérèse

Ma Tata Thérèse

© Catherine Meurisse / Sarbacane

Fabrice Nicolino décrit le monde foutraque de sa Tata Thérèse avec humour, en s'adressant directement au lecteur, qu'il tutoie comme un jeune ami. Les aventures de sa Tata Thérèse ont sans aucun doute inspiré sa conscience et ses combats en matière écologique (il a enquêté sur les pesticides ou les bio-carburants, l'industrie de la viande, et a écrit des ouvrages comme "Tour de France d’un écologiste", Seuil 1993, La France sauvage racontée aux enfants, Sarbacane 2005).

Les illustrations hilarantes de Catherine Meurisse donnent vie au bestiaire farfelu de Tata Thérèse. A la manière du Petit Nicolas, ce livre parle aussi d'un Paris disparu, celui de Zazie.

Ma Tata Thérèse
Fabrice Nicolino, illustré par Catherine Meurisse
96 pages, 14,50 Euros
A partir de 7 ans