Le plein d'aventures au Salon du livre jeunesse : programme et pépites

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 22/11/2012 à 20H01
Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, du 28 décembre au 3 décembre 2012

Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, du 28 décembre au 3 décembre 2012

© clpj

Le rendez-vous annuel de la littérature jeunesse se tient à Montreuil du 28 novembre au 3 décembre prochain, placé cette année sous le signe de l'aventure. Sylvie Vassalo, directrice du salon, présente pour Culturebox les grands rendez-vous du cru 2012. Les festivités ont commencé le jeudi 22 novembre, avec la remise des Pépites, (le Goncourt des livres pour la jeunesse). Cette année, le jury a récompensé huit œuvres pour la jeunesse, la pépite de l'album revenant à "Madame Le Lapin Blanc", de Gilles Bachelet, (Éditions du Seuil jeunesse)

Le salon a décidé cette année de proposer comme thème l'aventure, un thème présent dans la littérature jeunesse depuis toujours, de l'Odyssée, aux auteurs mythiques qui ont transporté des générations d'enfants et d'adolescents : Dumas, Jules Verne, Stevenson… "Les récits d'aventures sont structurants de ce qui fait rêver les enfants, dans ce qui les porte vers l'imaginaire", explique Sylvie Vassalo, directrice du salon. "L'idée était de voir comment cette thématique vit dans la littérature pour la jeunesse aujourd'hui, de voir comment elle s'est modernisée."

28° West : l'aventure comme ressort éternel de la littérature

Et elle est bien là, l'aventure, on la retrouve, revisitée, à travers par exemple la fantasy ou le polar. "Les enfants ont une connaissance de la planète de bout en bout, il y a moins de mystère. On se rend compte que les auteurs dans la littérature jeunesse, dans les romans notamment, réinventent des mondes, fantastiques ou décalés par rapport à la réalité, qui puisent leur inspiration dans l'histoire par exemple. On a donc mis l'accent sur cette tendance en invitant des auteurs qui comme ça recréent des mondes inconnus", ajoute Sylvie Vassalo.

Le pays de Jade, de François Place

Le pays de Jade, de François Place

© François Place / Casterman
Le polar, aussi est une forme qui se développe beaucoup pour la jeunesse. "Un genre plus inscrit dans le monde d'aujourd'hui, mais avec des ressorts de la littérature d'aventures, ou l'on retrouve des péripéties, des batailles, des bons des méchants…"

Le salon du livre 2012 entend montrer la richesse de ce thème, sous toutes ses formes : roman, BD, albums ou mangas. Une grande exposition où une dizaine d'illustrateurs montrent croquis, planches originales, créations, livrant ainsi leurs secrets de fabrication. Exposition composée de 10 "Folies", où les illustrateurs expriment leur vision de l'aventure, vraie source d'inspiration, illustrateurs aux univers riches et variés comme Kitty Crowther, François Place, Atak, François Roca, Fred Bernard...

De la page à l'écran : l'adaptation cinématographique

L'accent est mis également cette année sur le livre jeunesse comme source d'inspiration pour le cinéma. "Cette année est marquée par un grand nombre d'albums classiques adaptés à l'écran Jean de la lune, Ernest et Célestine, Le petit Gruffalo, etc. Le salon ouvre cette année une salle de projection, où les enfants peuvent voir des films ou des extraits, projections suivies de rencontres ou d'ateliers avec des auteurs, des illustrateurs, des scénaristes, des bruiteurs, des réalisateurs. Une manière de découvrir le rapport  entre le livre et l'écran, de montrer comment en partant du livre, on raconte une histoire autrement. "C'est intéressant de voir à quel point la littérature jeunesse est source d'inspiration pour d'autres formes de création. Et contrairement aux idées reçues, la culture de l'écran n'est pas antagoniste de la culture du livre, au contraire. Dès que l'on créé des passerelles, la circulation se fait très bien de l'un à l'autre. C'est une autre porte d'entrée pour le livre, une manière aussi de durer. Et pour les enfants, l'écran est un vecteur pour aller vers le livre.", explique Sylvie Vassalo.

Exigence, rigueur et humour : une littérature jeunesse de qualité

Sur un plan statistique, la santé de la littérature jeunesse est plutôt stable, en légère baisse (- 7%). En revanche, selon Sylvie Vassalo, la littérature se porte très bien sur un plan qualitatif. Plusieurs éléments vont dans ce sens, dit-elle. Un niveau élevé des valeurs défendues par cette littérature : humanité, rencontre de l'autre, explication du monde sans manichéisme, avec une grande rigueur et exigence dans l'écriture.", explique-t-elle. L'autre tendance est l'humour, qui dénote une une envie de transmettre des choses sérieuses avec recul. "C'est très rassurant de voir que les auteurs ne sont pas atteints par la sinistrose ambiante", note Sylvie Vassalo.

Le Juke-Box

Le Juke-Box

© Éric Garault / 2011
Le salon réserve plein d'autres surprises, un pôle numérique, un "Juke-box Ados" (boîte où les ados peuvent découvrir à l'abri et en grappe le travail des auteurs, en images, en vidéos et en sons), une "biblioconnection",  nouvel outil de découverte fonctionnant comme la Wii,  des rencontres, des dédicaces … Tout le programme est sur le site du salon du livre et de la presse jeunesse.

Le palmarès des Pépites 2012

Chaque année c'est devenu une tradition, le salon livre sa fournée de Pépites, les meilleures productions pour la jeunesse dans 8 catégories. Le prix décerné par un jury composé de libraires, bibliothécaires, journalistes et présidé cette année par l'illustrateur Emile Bravo, et Florence Seynos, auteur et scénariste.

- Pépite de l’Album (création francophone) : "Madame Le Lapin Blanc", Gilles Bachelet, Éditions du Seuil jeunesse

- Pépite BD/Manga : "Choisis quelque chose mais dépêche-toi !", Nadia Budde, traduction Vincent Haubtmann, L’Agrume

- Pépite du Roman adolescent européen
"Doglands", Tim Willocks, traduction Benjamin Legrand, Syros et "La Drôle de vie de Bibow Bradley", Axl Cendres, Éditions Sarbacane

- Pépite du Documentaire (création francophone) : "L’Art face à l’histoire", Nicolas Martin, Eloi Rousseau, Éditions Palette

- Pépite du livre d’Art (création francophone) : : "Mr. Hopper, mystère Hopper", ouvrage collectif, illustrations Aude Samama, Dada/éditions Arola

- Pépite du Livre Ovni (création francophone) : Dictionnaire fou du corps, Katy Couprie, Éditions Thierry Magnier

- Pépite de la Création numérique (création francophone) : "Fourmi", Olivier Douzou et Opixido, d’après l’album paru aux éditions du Rouergue et Mention spéciale pour : "Uropa", Bernar Islaire, Laurence Erlich, Casterman

- Pépite de l’adaptation cinématographique (création européenne) : "Le Jour des Corneilles", réalisation Jean-Christophe Dessaint, scénario Amandine Taffin, production Finalement, Mélusine, Production, Max Films, Walking The Dog, The Big Farm, distribution Gebeka Films. D’après le roman "Le jour des corneilles", Jean-François Beauchemin, Ed. Les Allusifs (2004).