Le dessinateur et auteur à succès Pef expose ses planches à Annecy

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/02/2017 à 18H22, publié le 12/02/2017 à 18H07
Pierre-Elie Ferrier, alias Pef, expose à Annecy jusqu'au 1er avril 2017. 

Pierre-Elie Ferrier, alias Pef, expose à Annecy jusqu'au 1er avril 2017. 

© Capture d'image France3/Culturebox

Pef est l’invité d’honneur de la bibliothèque de Bonlieu d’Annecy. L’auteur et illustrateur de livres pour enfants est au coeur d’une exposition jusqu’au 1er avril 2017.

Le papa du "Prince de Motordu" expose planches et illustrations à la bibliothèque de Bonlieu d’Annecy (Haute-Savoie). Cette exposition est organisée pour fêter les 10 ans d’Accro-livres. Une opération qui propose chaque année aux lecteurs du bassin d’Annecy une plongée dans l’univers d’auteurs et d'illustrateurs francophones. Inviter Pierre-Elie Ferrier, alias Pef, pour célébrer cet anniversaire, s’est imposé comme une évidence.

C’est quelqu’un de généreux, qui donne beaucoup à son public. Son nom a fait l’unanimité du comité d’organisation. Quand on l’a proposé, tout le monde a levé la main.

Marie-Pierre Bernard, responsable secteur jeunesse à la bibliothèque de Bonlieu

 

Un numéro du "Prince de Motordu". 

Un numéro du "Prince de Motordu". 

© Capture d'image France3/Culturebox

Tordeur de mots

A bientôt 80 ans, et après plus de 40 ans de coups de crayon, la popularité de Pef est toujours intacte. Pour preuve, la séance de dédicaces organisée à l’occasion de cette exposition. Une séance digne d’une rock star avec la foule des grands jours. Des enfants ravis de rencontrer celui qui, comme eux, déforme les mots, et les fait rire aux éclats.

Reportage : M. Michellier  / F. Ceroni / L. Bouchaud

Du Pef pour adultes

Né en 1980, le "Prince de Motordu", qui joue avec la dyslexie, a conquis des générations de bambins. De jeunes lecteurs devenus aujourd’hui des adultes qui lisent toujours Pef. Car l’auteur écrit et dessine aussi pour les grands. 

Quand je vois ces jeunes adultes qui m’abordent et qui me disent, "Motordu, c’est toute mon enfance". Je ne veux pas lâcher la main de mon lectorat. Il faut que le petit Pef grandisse aussi.

Pef