Découverte du tout premier conte d'Andersen

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 17/12/2012 à 10H36, publié le 16/12/2012 à 15H47
Hans Christian Andersen (1805 - 1875), conteur, romancier et dramaturge danois.

Hans Christian Andersen (1805 - 1875), conteur, romancier et dramaturge danois.

© Abecasis / Sipa

A quelques jours de Noël, cela ressemble fort à un conte de fée : des experts danois pensent avoir mis la main sur le tout premier conte écrit par le merveilleux romancier et poète Hans Christian Andersen, auteur de "La petite sirène". Ils l'ont en tout cas authentifié ces jours-ci, deux mois après sa découverte accidentelle dans les archives de la famille du conteur.

Le conte, baptisé "La bougie de suif", a été découvert en octobre par l'historien Esben Barge, 72 ans, alors qu'il fouillait dans les archives de la famille Andersen. Son attention avait été attirée par un morceau plié de papier jauni au fond d'un carton. "J'ai eu entre les mains des milliers de documents historiques, alors j'ai quasiment développé un sixième sens", a expliqué M.Barge au journal danois Politiken. "J'ai su que c'était quelque chose de spécial qu'il ne fallait pas reposer".

Un conte de jeunesse
"C'est une découverte sensationnelle" s'enthousiasme le directeur du musée d'Odense, Einar Stig Askgaard, rapporte le Guardian.
"En partie parce que ce texte est considéré comme le premier conte de fées d'Andersen, mais aussi parce qu'il témoigne de son intérêt précoce pour le conte de fée comme genre littéraire, avant même de commencer sa carrière d'écrivain". 

L'histoire est celle d'une bougie, âbimée par la vie et incomprise, qui finit par trouver le bonheur simple auquel elle aspirait : être allumée.

"La Bougie de Suif" n'est pas un conte aussi remarquable que ceux qui l'ont rendu célèbre, tels que "Les Habits Neufs de l'Empereur", "Le Vilain Petit canard" ou "La Petite Fille aux Allumettes", soulignent les experts qui l'ont authentifié.

Mais il a été écrit selon eux entre 1822 et 1826, alors qu'il était encore étudiant (Andersen est né en avril 1805), et bien avant ses débuts littéraires officiels datés de 1829.

Une histoire "très très Andersen"
Une experte citée par le Guardian, Sara Maitland, ne doute pas qu'Andersen soit l'auteur de ce conte qui a selon elle toutes les caractéristiques du poète danois. "Bougie de suif" est "très très Andersen", dit-elle. "C'est très moraliste, plutôt sentimental, et on y donne vie à un objet inanimé", souligne-t-elle.

L'histoire est dédiée à "Madame Bunkeflod de la part de son dévoué HC Andersen". Cette dame était la veuve du pasteur Bunkeflod, qu'Andersen avait connue enfant et à laquelle il empruntait souvent des livres.

Le journal danois Politiken, qui a publié intégralement le conte ces jours-ci, estime qu'il s'agit de la découverte la plus importante faite depuis les années 1920, lorsque les mémoires d'Andersen avaient été retrouvées à la bibliothèque royale danoise.