Comment transformer "la plus mauvaise idée de ma vie" en boum d'enfer

Par @LaurenceHouot Journaliste, responsable de la rubrique Livres de Culturebox
Mis à jour le 03/07/2014 à 11H54, publié le 03/07/2014 à 09H55
"La boum ou la plus mauvaise idée de ma vie" Charlotte Moundlic

"La boum ou la plus mauvaise idée de ma vie" Charlotte Moundlic

© Olivier Tallec / Père Castor / Flammarion

Après "Slip de bain" et "Mon cœur en miettes", Charlotte Moundlic et Olivier Tallec signent "La boum ou la plus mauvaise idée de ma vie " (Père Castor – Flammarion) un nouvel épisode des aventures de Michel, un jeune garçon de CM2 lassé par les anniversaires "pêche à la ligne" organisés par sa mère.

Comment échapper à la traditionnelle pêche à la ligne annuelle ? Parce qu'il en a marre des anniversaires de bébé organisés chaque année par sa mère, Michel lance au petit déjeuner l'idée d'une boum, certain que sa mère va refuser. La nouvelle fait de l'effet : son frère, Martin, en tombe de sa chaise et sa mère s'étouffe avec son thé… Son père, lui, déclare : "Pourquoi pas? c'est sympa une boum, il n'y a pas d'âge pour danse." Et voilà Michel pris à son propre jeu.

"Une boum? Mais t'es timbré ? Comment veux-tu organiser une boum en moins d'une semaine?" l'encourage son copain Malik. Sans parler de son frère Martin, qui passe son temps à dire que ça va être pourri et qu'il va avoir la honte de sa vie…
Illustration de "La boum ou la plus mauvaise idée de ma vie" Charlotte Moundlic
Mode d'emploi d'une boum réussie

Heureusement, son copain Malik décide de l'aider dans cette mission délicate : sodas, bonbons, chips et pizzas, une bonne playlist, sans oublier les slows, autant de filles que de garçons, le noir total et des spots qui clignotent, et le plus difficile … pas de parents, c'est ce qu'il faut selon lui pour une boum réussie.

"La boum" est un album à la fois drôle et sensible, qui aborde avec humour les préoccupations des enfants au seuil de l'adolescence. L'histoire est écrite à la première personne, et traduit subtilement les sentiments du héros.Les illustrations d'Olivier Tallec, pleines de drôlerie, transcrivent elles aussi l'atmosphère et les sentiments de cet âge, Une réussite, que les parents angoissés par l'organisation d'une boum pourront emprunter à leurs enfants, car il contient tous les secrets d'une fête réussie (un mode d'emploi quoi…).
Couverture "La boum ou la plus mauvaise idée de ma vie" Charlotte Moundlic
La Boum, ou la plus mauvaise idée de ma vie Charlotte Moundlic et Olivier Tallec (Père Castor/Flammarion – 32 pages quadri – 10,50 euros) Dès 6 ans.