Goncourt des lycéens, la dernière ligne droite

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 05/11/2009 à 11H40
Goncourt des lycéens, la dernière ligne droite

Goncourt des lycéens, la dernière ligne droite

© Culturebox

Qui pour succéder à  Catherine Cusset  ? 2000 élèves doivent rendre leur verdict le 9 novembre 2009, une semaine après l'attribution du plus prestigieux des prix littéraires.

14 livres, plus de 4600 pages et seulement deux mois pour tout avaler... Un pari que 2000 lycéens ont accepté de relever pour décerner LEUR prix Goncourt. Des Bernard Pivot en herbe qui ont pu s'apostropher pendant des semaines dans leur classe, transformée en laboratoires de la critique. Cela fait 22 ans que ça dure et si les premières années, les lycéens ont suivi leurs aînés, il faut remonter à 1995 pour trouver le même auteur célébré par les deux collèges de critiques : il s'agissait à l'époque du "Testament français" d'Andreï Makine. Avant lui, seuls Erik Orsenna, Jean Vautrin, Jean Rouaud et Pierre Combescot peuvent se targuer d'avoir signé le doublé.
Si l'on en croit les statistiques, "Trois femmes puissantes" de Marie Ndiaye part donc avec un handicap, mais qui a dit que la littérature était affaire de chiffres ?

- Retrouvez toute l'actualité du  22ème prix Goncourt des Lycéens  sur le site du Ministère de l'Education Nationale.