"Mes regrets sont des remords" de Frédéric Mitterrand : "Un examen de conscience, pas de repentir"

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 23/01/2017 à 11H33, publié le 23/01/2017 à 10H55
François Mitterrand invité du 19/20 de Paris Île-de-France

François Mitterrand invité du 19/20 de Paris Île-de-France

© France 3 / Culturebox

Frédéric Mitterrand publie "Mes regrets sont des remords" chez Robert Laffont, un livre dans lequel l'ancien ministre de la culture se livre à un examen de conscience sur "les choses pas très bien" qu'il a pu faire dans sa vie. Un livre autocritique qui n'est pas pour autant un acte de contrition.

"C'est un examen de conscience mais pas un examen de repentir, ni de pénitence". En écrivant "Mes regrets sont des remords", Frédéric Mitterrand a voulu mettre noir sur blanc "Ces choses pas très bien qu'on a pu faire dans sa vie". Et, souligne-t-il, "la plupart du temps, les gens qui en ont été vicitmes ne s'en sont même pas rendus compte."

Le remords vous fait progresser

Pour l'écrivain, "le remords est quelque chose de positif. A partir du moment où on a des remords sur quelque chose, on essaie de s'améliorer et de se comporter mieux ensuite. En ce sens le remords n'est ni un sentiment triste, ni un sentiment négatif ; c'est un sentiment qui vous fait progresser".


"A 40 ans je n'aurais pas pu écrire ce livre ; à l'âge que j'ai c'est le moment de le faire. D'abord parce qu'il s'est passé beaucoup de choses, ensuite parce que j'ai moins de regrets et moins de remords, analyse Frédéric Mitterrand avec un sourire ; car j'ai tiré la leçon d'un certain nombre d'erreurs que j'ai pu commettre".

"Quand on écrit sur soi, il ne faut pas mentir"

Il y a des gens qui me reprochent d'aborder des thèmes très personnels et très intimes, mais j'essaie de le faire avec un peu de pudeur et le mieux possible pour que ça puisse être partagé". 

Dans son livre Frédéric Mitterrand parle de gens célèbres mais aussi d'anonymes "qui n'ont même pas idée que j'ai pu mal me comporter à leur égard mais moi je savais que ce que je faisais n'était pas bien ou que ce que je ne faisais pas, parce que l'on peut avoir des remords pour beaucoup de choses que l'on n'a pas faites."

"Mes regrets sont des remords F Mitterrand © DR

Extrait

« Il ne se passe pas de jours sans que je repense à ce que j'ai pu faire de mal dans ma vie. Il suffit d'une rencontre, d'un petit incident de ma vie quotidienne, d'une chanson, d'un paysage, d'une lettre ou d'une lecture, de tout ce qui sollicite en permanence la mémoire pour que m'assaillent des regrets qui sont autant de remords. Certains peuvent paraître dérisoires pour ceux qui les ont oubliés, d'autres sont passés totalement inaperçus, d'autres encore ont entraîné des conséquences désagréables pour tel ou telle qui en furent blessés, tous continuent à vivre, à réclamer, à m'obliger à les décrire pour essayer d'apaiser un peu mon inquiétude. »