Festival de Vassivière : le conte passe à l'heure Creuse...de la sieste

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 19/08/2009 à 10H24
Festival de Vassivière : le conte passe à l'heure Creuse...de la sieste

Festival de Vassivière : le conte passe à l'heure Creuse...de la sieste

© Culturebox

Le 15ème festival interculturel du Conte "Paroles de Conteurs" se déroule du 15 au 23 août 2009, sur l'île de Vassivière à la croisée de la Creuse, de la Haute-Vienne et de la Corrèze.

Il était une fois, dans un pays lointain...la sieste. Devenue indésirable dans nos sociétés occidentales, promises à la rentabilité et à la productivité, la sieste a depuis longtemps abandonné son statut méridional de savoir-vivre, pour être ravalée au rang de vice et pour s'apparenter à de la paresse. Et pourtant, dans l'ombre propice, la résistance s'organise. Si l'on ne croise plus personne en train de siester sous un arbre, sur un coin de bureau, ou mieux, dans un canapé, c'est que le siesteur se cache, il a honte. C'est pour cela que l'on ne le voit plus. Il dissimule son forfait, pour le bien commun et le sien en particulier, dans les toilettes de son entreprise ou sur le parking de celle-ci. Mais le réveil de la sieste a peut-être déjà sonné. Bruno Comby, auteur de l'ouvrage "L'éloge de la sieste", a opportunément rappelé les bienfaits médicaux attestés de la sieste sur les organismes. Remplacer la sieste par la machine à café est selon lui particulièrement contre-productif pour les entreprises. Alors qu'en Asie, certaines entreprises forcent leurs salariés à dormir le midi pour accroître leurs productivités et faire baisser le niveau de stress, en Europe la sieste reste encore un tabou professionnel. Pourtant en 2008, le Ministre de la Santé, Xavier Bertrand, a suggéré au monde de l'entreprise de revoir sa copie sur le sujet, et proposer d'installer des entreprises pilotes en matière de sieste. Depuis, le projet semble dormir dans un carton. Bruno Comby rappelle, dans son livre, citant Newton et Archimède, que la sieste est à l'origine de quelques grandes découvertes. Selon des chercheurs, un court-repos, à la mi-journée, permet de recharger les fonctions cérébrales à l'origine de la créativité. Un processus que le peintre Salvador Dali semblait parfaitement maîtriser. Il s'endormait dans son fauteuil face à la toile, une petite cuillère à la main et une sous-tasse à ses pieds. Lorsque le relâchement des muscles était complet le son de la cuillère tombant et heurtant la sous-tasse, le réveillait et le génie n'avait plus qu'à passer du rêve à la toile.

   
Retrouvez un article du Figaro consacré au tabou de la sieste au bureau (août 2009).
Le Conservatoire Contemporain de la Littérature Orale - CLiO - vous informe de toutes les actualités concernant la littérature orale.
Un autre festival du conte existe en Limousin, il s'agit de Coquelicontes. Il est organisé par le Centre Régional du Livre en Limousin.