Festival Citéphilo : le Nord fait sa philosophie

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 03/11/2011 à 10H00
Carlo Ginzburg, père de la "microhistoire" est l'invité d'honneur de l'édition 2011 du festival CitéPhilo

Carlo Ginzburg, père de la "microhistoire" est l'invité d'honneur de l'édition 2011 du festival CitéPhilo

© ANDERSEN ULF/SIPA

La 15e édition du festival Citéphilo propose de s'interroger, du 8 au 29 novembre dans le Nord/Pas-de-Calais, sur "l'art de faire". La manifestation réunit philosophes, historiens, écrivains, musiciens, ou encore magistrats. Leur mission : mettre leur pensée et leurs travaux et à la portée de tous.

Citéphilo propose une centaine de rencontres gratuites dans 15  villes du Nord Pas-de-Calais, notamment Lille, Arras, Valenciennes et  Saint-Omer.

"Le faire et l'agir sont des thèmes qui ont été creusés par les philosophes  depuis l'Antiquité grecque", explique Gilbert Glasman, l'un des coorganisateurs.  Dans une société qui sépare très fortement la pensée et l'action, les  organisateurs ont eu "envie de mettre en cause cette coupure, de voir ce que  c'est qu'une pensée à l'oeuvre", souligne le philosophe Alain Lhomme, également  coorganisateur.
"Il y a une foule d'activités, de manières d'oeuvrer dans lesquelles  beaucoup d'intelligence se déploie, par exemple dans le sport ou les pratiques  médicales. Nous voulons aussi montrer qu'il n'y a pas de pensée abstraite".

Art, philosophie et société

Certaines rencontres porteront donc sur des domaines a priori bien éloignés  de la philosophie: séance de jazz avec le pianiste Laurent Cugny, bande  dessinée avec le dessinateur François Boucq, art du jardinage et même cyclisme.  Justice, histoire, travail et psychanalyse seront également au programme.

Citéphilo fera aussi une place importante à l'art : théâtre, avec "D'un  retournement l'autre", pièce sur la crise du capitalisme financier, projections  de films, photographie avec l'exposition "Sans lieux, sans droits", sur les  parcours de migrants à la Maison Folie de Wazemmes (Lille).

L'historien italien Carlos Ginzburg, père de la "microhistoire" (courant de recherche historiographique né en Italie, qui propose de s'intéresser aux destins individuels pour éclairer le monde) sera  l'invité d'honneur, aux côtés de 200 intervenants aux spécialités éclectiques.  Parmi eux, Pierre Rosanvallon (philosophe), Daniel Soutif (philosophe et  critique d'art), Isabelle Prévost-Deprez et Roberto Scarpinato (magistrats),  Frédéric Lordon (économiste), François Chérèque (syndicaliste), Nurith Aviv  (cinéaste), Fethi Benslama (psychanalyste).

Haïti, la Martinique et la Guadeloupe feront l'objet de conférences  particulières.