"The Artist", élu meilleur film européen au Goya à Madrid

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 20/02/2012 à 08H55
"The artist" en tête des nominations aux Bafta Awards

"The artist" en tête des nominations aux Bafta Awards

© DR

Le film muet français "The Artist" de Michel Hazanavicius a reçu dimanche à Madrid le prix du meilleur film européen lors de la remise des Goya, les plus hautes récompenses du cinéma espagnol, poursuivant ainsi sa marche triomphale vers les Oscars qui seront remis le 26 février à Los Angeles. Le film policier "No habra paz para los malvados" (Pas de paix pour les canailles) a obtenu six prix, dont celui du meilleur long-métrage et du meilleur réalisateur à Enrique Urbizu.

"The Artist" a déjà obtenu 7 Baftas, les prix les plus importants du cinéma britannique, dont celui du meilleur film, du meilleur acteur pour Jean Dujardin et du meilleur réalisateur pour Hazanavicius.  "The Artist a également décroché les Baftas du "meilleur scénario original", de la "meilleure musique originale", des "meilleurs costumes" et celui de la "photographie" lors de la cérémonie organisée au Royal Opera House de Londres. Déjà récompensé de trois Golden Globes en janvier (meilleure comédie, meilleur acteur comique et meilleure musique originale), le film est en lice pour les Oscars. Il a obtenu 10 nominations dont celles de meilleur film et meilleur acteur.

Palmarès de la XXVIe édition des prix Goya :
- Meilleur film:  "No habra paz para los malvados" (Pas de paix pour les canailles), de Enrique Urbizu,
- Meilleur metteur en scène: Enrique Urbizu pour "No habra paz para los malvados,
- Meilleur film ibéro-américain: "Un cuento chino" (Une histoire chinoise), de l'argentin Sebastian Borensztein,
- Meilleur film européen: "The Artist", du français Michel Hazanavicius,
- Meilleure interprétation masculine: José Coronado dans "No habra paz para los malvados",
- Meilleure interprétation féminine: Elena Anaya dans "La piel que habito" (La peau que j'habite) de Pedro Almodovar,
- Meilleur scénario original: Enrique Urbizu et Michel Gaztambide pour "No habra paz para los malvados",
- Meilleur second rôle masculin: Lluis Homar dans "Eva", de Kike Maillo,
- Meilleur second rôle féminin: Ana Wagener dans "La voz dormida" (La voix endormie), de Benito Zambrano,
- Meilleure révélation masculine: Jan Cornet, dans "La piel que habito",
- Meilleure révélation féminine: Maria Leon, dans "La voz dormida".