Rithy Panh interviewe Douch, le tortionnaire khmer rouge

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 09/01/2012 à 19H02
Douch interrogé par le cinéaste Rithy Panh.

Douch interrogé par le cinéaste Rithy Panh.

© France 2

Le réalisateur Rithy Panh signe un documentaire exceptionnel (diffusé le 9 janvier 2012 sur France 3) : "Douch, le maître des forges de l'enfer". Ce récit dont la sortie en salles est prévue le 18 janvier prend la forme d'une interview de l'un des principaux responsables du génocide, Douch, aujourd'hui détenu au Cambodge. Il fut le directeur de la prison S21 à Phnom Penh où ont été torturées puis exécutées quelque quinze mille personnes entre 1975 et 1979.

 

 

Rithy Panh a perdu toute sa famille à l'âge de 13 ans dans l'enfer de la Révolution khmer. Seul survivant, il témoigne depuis, sans relâche, retrouve les rescapés et oblige les responsables à regarder leurs crimes en face pour rendre leur dignité aux morts. Dans "S21, la machine de morts khmer rouge" (2004), le réalisateur délivrait déjà un film coup de poing sur la politique d'élimination orchestrée par les Khmers rouges.

 

 

De son entrevue avec Douch, il a ramené quelque 300 heures de rushes au cours desquelles le tortionnaire apparaît enfermé dans son idéologie. Il évoque des horreurs tout en s'exprimant d'une voix douce et en affichant sa connaissance des auteurs français.

Rithy Panh relate aussi cette confrontation dans un livre : "L'Elimination", en collaboration avec Christophe Bataille (publié chez Grasset).