René Depestre lauréat du Grand prix de littérature de la SGDL

Par @Culturebox
Publié le 17/05/2016 à 19H49
Le poète et écrivain haïtien René Depestre en 1992

Le poète et écrivain haïtien René Depestre en 1992

© ULF ANDERSEN / Aurimages

Poète et écrivain, l'Haïtien René Depestre a reçu le Grand prix de la Société des gens de lettres (SGDL) de littérature pour l'ensemble de son œuvre, a-t-on appris mardi auprès de l'association littéraire.

René Depestre a publié au début de l'année "Popa Singer" (Zulma), une chronique autobiographique racontant le retour de ce monument de la littérature francophone en Haïti en décembre 1957, après plus de dix ans d'errance, alors que la  pays vivait sous la dictature de "Doc" Duvalier.

Le poète qui a longtemps vécu en exil à Cuba puis en France avait reçu en 1988 le prix Renaudot pour son roman "Hadriana dans tous mes rêves". Son  recueil "Alleluia pour une femme-jardin" avait reçu en 1982 le Goncourt de la nouvelle. Le prix ainsi que les autres récompenses décernées par la SGDL seront remis  le 21 juin au siège de l'association à Paris.

Le Grand prix SGDL de poésie pour l'ensemble de l'œuvre a été attribué à  Michel Butor, le Grand prix SGDL du roman a été attribué à Monica Sabolo, pour "Crans-Montana" (JC Lattès), tandis que le Grand prix SGDL de l'essai est  revenu à Jean-Claude Guillebaud pour "Le tourment de la guerre"  (L'Iconoclaste).

Le Grand prix SGDL de la nouvelle est allé à Gilles Verdet pour "Fausses routes" (Rhubarbe).

Les prix de la SGDL sont dotés de 1.500 à 6.000 euros.