Prix littéraires : les hommes de l’ombre des comités de lecture

Par @Culturebox
Publié le 01/11/2013 à 11H38
Comités de lecture, les détecteurs de talent © France 3 / Culturebox

Lundi 4 novembre on connaitra le lauréat du prix Goncourt, le plus célèbre des prix littéraires français. Mais avant de faire partie des « happy few » retenus par le jury, il faut passer le barrage impitoyable des comités de lecture. Pour eux, seul le talent fait la différence…

Reportage: Marie Berrurier, Baptiste Cogitore, Agnès Girault-Carlier et Gaëtan Danré
Pour un auteur retenu, combien se verront retourner leur manuscrit ? Gallimard en reçoit chaque année plus de 7.000. Le Goncourt, comme les autres prix, ce n‘est pas seulement des romans publiés dans cette perspective, la plupart ont déjà quelques semaines d’existence et le chiffre des ventes, reflet de l‘attrait du public, est un bon indicateur.
D'un trait de plume, le succès ou l'oubli... © France 3 / Culturebox
Mais pour les lecteurs des maisons d’éditions, la règle de l’ultra-exigence est la même pour tous : recommandé ou pas, un auteur ne sera édité que si son ouvrage présente un intérêt littéraire ou éditorial. Le traitement est ici parfaitement égalitaire.
Comme l’explique Dominique Gaultier, directeur des éditions « Le Dilettante » : "Un livre est comme un vin, on sait en l’ouvrant s’il sera bon ou pas"…
De nombreux manuscrits ne sont jamais récupérés par leurs auteurs © France 3 / Culturebox