Ouverture dominicale des bibliothèques : coup de pouce de l'Etat

Par @Culturebox
Publié le 30/09/2015 à 19H26
La lecture "moyen d'émancipation, de partage et d'évasion", selonFrançois .Hollande.

La lecture "moyen d'émancipation, de partage et d'évasion", selonFrançois .Hollande.

© Anne-Sophie Bost / AltoPress / PhotoAlto / AFP

François Hollande a annoncé mercredi un soutien financier de l'Etat aux villes qui décideront d'ouvrir les bibliothèques municipales le dimanche, afin de favoriser l'accès, en particulier des jeunes, à la lecture.

L'annonce de François Hollande

"J'ai demandé au gouvernement de déposer un amendement au projet de loi de finance pour que l'Etat soutienne financièrement les villes qui ouvriront les bibliothèques le dimanche", a affirmé le chef de l'Etat.

M.Hollande a fait cette annonce après avoir visité une exposition au musée des Arts décoratifs célébrant le 50e anniversaire de l'Ecole des loisirs, maison d'édition de livres pour la jeunesse.

"La lecture est un formidable moyen d'émancipation, de partage, d'évasion. Cette chance-là ne doit pas être un privilège", a souligné M. Hollande, qui a par ailleurs reçu le rapport d'une commission présidée par François de Singly comprenant une série de propositions pour améliorer la situation des enfants et adolescents.

Le chef de l'Etat a rappelé également que le ministère de la Culture s'était associé aux Caisses d'allocations familiales "pour promouvoir la lecture auprès des familles modestes". "150.000 jeunes enfants en ont bénéficié cette année, et il y en aura 200.000 l'année prochaine", a-t-il indiqué.

L'association Bibliothèques sans frontières satisfaite

L'association "Bibliothèques sans frontières", présidée par l'historien Patrick Weil et à l'origine d'une pétition l'an dernier pour l'ouverture des bibliothèques le soir et le dimanche, s'est félicitée de l'annonce présidentielle.

"C'est un premier pas vers l'objectif d'ouverture élargie des bibliothèques les week-ends et en soirée, et une réponse à l'aspiration de nombreux citoyens et surtout de nombreux jeunes, de pouvoir plus librement accéder à des espaces de culture, de travail et d'information", a indiqué l'association dans un communiqué.

"Au moment où de trop nombreuses municipalités annoncent la fermeture de bibliothèques ou la réduction de leurs ressources et activités, Bibliothèques Sans Frontières se montrera vigilant aux côtés des associations et notamment de l'Association des Bibliothécaires de France (ABF), quant à la mise en oeuvre effective de cette annonce", a ajouté l'ONG.