"Où allons-nous ?" s'interroge le festival Etonnants Voyageurs

Par @Culturebox
Mis à jour le 29/04/2015 à 11H59, publié le 29/04/2015 à 10H48
Affiche du festival Etonnants Voyageurs 2015

Affiche du festival Etonnants Voyageurs 2015

© DR

Une pléïade d'écrivains et de cinéastes du monde entier seront à Saint-Malo du 23 au 25 mai à l'occasion de la 25e édition du festival Etonnants Voyageurs qui s'interrogera sur cette "France une et plurielle". Parmi les écrivains attendus, les Américains Russel Banks ou Anthony Doerr, le Haïtien Frankétienne, l'Algérien Kamel Daoud ou l'historien d'origine indienne Sanjay Subrahmanyam.

La partie cinéma du festival s'est considérablement développée depuis quelques années et une centaine de moyens et longs métrages seront projetés en trois jours. En résonance pour partie avec l'actualité internationale, l'accent sera mis sur la production documentaire "en prise avec les bouleversements du monde qui vient", selon les mots du directeur du festival, Michel Le Bris, lors d'une conférence de presse de présentation mardi à Saint-Malo.

Films et livres alimenteront de multiples débats, cafés littéraires et tables rondes autour de cette idée de "littérature monde", défendue par le festival, mais aussi de la situation en France après les attentats de janvier. "Où allons-nous? Pendant trois jours on va s'interroger là-dessus, réfléchir à une manière de vivre ensemble plus riche que celle d'aujourd'hui", a développé Michel Le Bris.
Pour cette 25e édition, le festival, qui débattra également d'"un  espace-monde en français", accueillera la nouvelle secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, née en Haïti et gouverneure générale du Canada de 2005 à 2010. Elle a remplacé officiellement depuis le début de 2015 l'ancien président sénégalais Abdou Diouf à la tête de l'Organisation Internationale de la Francophonie.

Eternel guetteur d'"un monde en mouvement", Etonnants Voyageurs abordera aussi le thème des migrations, des frontières, de l'exil et de l'exode, à travers notamment plusieurs documentaires. La poésie, le livre policier, l'imaginaire, l'aventure maritime, les voyageurs d'aujourd'hui, le secteur jeunesse, les expositions prendront aussi toute leur place pendant ces trois jours durant lesquels le festival rendra  hommage à Boris Pahor, écrivain slovène de Trieste et rescapé des camps, habitué de Saint-Malo et qui célèbrera bientôt ses 101 ans. Les deux jours précédant l'ouverture au public du festival seront réservés  aux lycéens et aux professionnels.