Oscars : la french touch sur le grill cette nuit

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 26/02/2012 à 10H33
Les statuettes des "Oscars"

Les statuettes des "Oscars"

© MARK RALSTON/AFP

DECOUVREZ LE PALMARES EN TEMPS REEL A PARTIR DE 3h30 SUR CULTUREBOX. Après Cannes, les Golden Globes, les Baftas, les Goyas, et les César, « The Artist » aborde la dernière ligne droite de sa brassée de récompenses, avec les Oscars qui se déroulent cette nuit à Hollywood. Avec dix nominations, dont meilleur film, Michel Hazanavicius, et meilleur acteur, Jean Dujardin, c’est la première fois qu’un film français part favori de la cérémonie la plus ancienne (depuis 1928) et la plus prestigieuse du cinéma mondial.

Film américain ?
Comment se fait-il qu’un film battant pavillon français se retrouve à une telle place d’honneur, et non dans la catégorie meilleur film étranger ? C’est l’œuvre du distributeur américain aux Etats-Unis, la Weinstein Company. Celui-ci a fait valoir que le film a été tourné à Hollywood, dans des lieux réels où des vedettes américaines ont vécu, notamment celle que l’on appelait la petite fiancée de l’Amérique, star du muet, Mary Pickford.

Ensuite, bien que muet, « The Artist » a été tourné en anglais, les acteurs français incarnant des acteurs américains, ils devaient avoir en bouche un texte dans la langue de Shakespeare, même si on ne l’entend pas. D’autre part, les frères Weinstein ont fait valoir qu’il y avait nombre d’acteurs américains dans le film, notamment John Goodman et James Cromwell, qui ne sont pas des petites pointures.

Aussi, le film de Michel Hazanavicius, au succès sans précédent pour un film français aux Etats-Unis, qui triomphe dans toutes les remises de prix, est-il perçu là-bas comme un film américain. Son sujet, sur le Hollywood de l’âge d’or et la reconversion difficile des comédiens au cinéma sonore, est pour les Américains un sujet américain.

« The Artist » est donc en lice pour les statuettes de meilleur film, réalisateur, scénario, acteur principal, actrice de second rôle (Bérénice Bejo), musique, montage, photographie, costumes et décors.

Il n’est pas le seul film français dans la course aux Oscar, puisque le film d’animation de Alain Gagnol, Jean-Loup Felicioli, « Une vie de chat » concourt dans sa catégorie. Il aura fort à faire face au « Chat Potté » et « Rango », qui partent en tête.

Pluie de récompenses
Donné favori de la soirée, avec "Hugo Cabret" de Martin Scorsese - en tête des nominations avec onze mentions -, "The Artist" aborde les Oscars en position de force, après une formidable moisson de prix à travers le monde.

Le film a notamment remporté trois Golden Globes, six César, sept Baftas, un Goya, de nombreux prix australiens, et quantité de prix professionnels américains, parmi lesquels le prix du meilleur acteur remis à Jean Dujardin par le Syndicat américain des acteurs (SAG). Même le chien du film, Uggie, a été récompensé ce mois-ci aux premiers Golden Collars (Colliers d'Or). Samedi, "The Artist" a également remporté quatre trophées aux Spirit Awards, les "Oscars" du cinéma indépendant. Le film s'est imposé dans les catégories de meilleur film, acteur masculin, réalisateur et photographie.

A l'issue de cette cérémonie, Michel Hazanavicius confiait en prévision de la cérémonie des Oscars : "En règle générale, je suis plutôt très décontracté, très tranquille et là, je sens de la nervosité. Je pense que j'ai le trac, en fait !".

Aucun film français n'avait jamais concouru pour la statuette de meilleur film, ni aligné autant de nominations aux Oscars. Quant à Jean Dujardin, s'il gagne, il sera le premier acteur français oscarisé -- seules les actrices Claudette Colbert, Simone Signoret, Marion Cotillard et Juliette Binoche y étant parvenu pour l'instant.

Hollywood sort la grosse artillerie
Pour l'Oscar du meilleur film, "The Artist" sera face à des grosses pointures américaines: "Cheval de guerre" de Steven Spielberg, "Hugo Cabret" de Martin Scorsese, "Minuit à Paris" de Woody Allen, "The Tree of Life" de Terrence Malick, mais aussi "Extrêmement fort et incroyablement près", "Le stratège", "The Descendants" et "La couleur des sentiments".

Côté acteurs, Jean Dujardin sera notamment face à George Clooney et Brad Pitt, tandis que chez les femmes, Meryl Streep pourrait remporter le troisième Oscar de sa carrière pour son incarnation de Margaret Thatcher dans "La Dame de Fer", mais Glenn Close et Viola Davis seront des concurrentes sérieuses.

Selon toute probabilité, l'Oscar du meilleur film étranger devrait aller au film iranien "Une séparation", au succès public et critique international. A noter toutefois dans la catégorie, la présence du formidable premier film, belge, de Michael R. Roskam, "Bullhead".

La soirée, qui se tiendra au "Hollywood and Highland Center" - ex-Kodak Theater, rebaptisé après le retrait de la marque de pellicules en dépôt de bilan -, sera présentée par le comédien Billy Crystal. Elle débutera à 3h30 (heure française).

Palmarès à découvrir en temps réel sur Culturebox avec les commentaires de Jacky Bornet.