Mort de la romancière et essayiste Benoîte Groult, grande figure du féminisme

Par @LaurenceHouot Journaliste, responsable de la rubrique Livres de Culturebox
Mis à jour le 22/06/2016 à 18H47, publié le 21/06/2016 à 10H40
L'écrivain et journaliste Benoîte Groult en 2007 dans sa maison à Hyères.

L'écrivain et journaliste Benoîte Groult en 2007 dans sa maison à Hyères.

© CATHERINE GUGELMANN / AFP

Journaliste et écrivain, Benoîte Groult était l'une des grandes figures du féminisme en France. Elle s'est éteinte le 20 juin à l'âge de 96 ans à Hyères où elle résidait.

Benoîte Groult est née le 31 janvier 1920 à Paris, d’André Groult, décorateur et de Nicole Poiret, qui fonda vers 1920 sa propre maison de couture. Ses parents fréquentaient les peintres et les écrivains de l’époque, Picasso, Picabia, Jouhandeau, Paul Morand… On lui choisit Marie Laurencin comme marraine. Diplômée de lettres, elle enseigne d'abord le français et le latin puis devient journaliste.

Reportage : N. Hayter / C. Beauvalet


En 1945 elle épouse un étudiant en médecine, Pierre Heuyer, mort 6 mois plus tard. Mariée en 1946 à Georges de Caunes, dont elle aura deux filles, elle divorce en 1951, se remarie avec Paul Guimard et donne naissance à une troisième fille. C'est en 1958 qu'elle publie son premier roman, "Journal à quatre mains", écrit avec sa sœur Flora.

Femme engagée

Suivent deux autres romans issus de leur collaboration, "Féminin Pluriel" et "Il était une fois". En 1972, elle publie seule "La Part des choses", puis "Ainsi soit-elle", essai sur le féminisme qui connaît un succès mondial. Suivent plusieurs romans, "Les Trois Quarts du temps", "Les Vaisseaux du cœur", des biographies de femmes féministes (Olympe de Gouges, Pauline Rolland), ainsi que des essais, "Le Féminisme au masculin, Cette mâle assurance".

En 1978 elle fonde un mensuel féministe avec Claude Servan Schreiber, F Magazine, dont elle assure les éditoriaux. Benoîte Groult s’engage dans les combats comme le droit à la jouissance pour les femmes, le droit à la contraception et à l’avortement.

Elle est aussi l’une des premières à dénoncer l’excision. Présidente de la Commission de terminologie pour la féminisation des noms de métiers, elle a été membre du jury Femina de 1980 à 2013.

En 2006 elle connait un succès phénoménal avec son livre La touche étoile. Son livre, "Mon évasion", publié en 2008, alors qu’elle a presque 90 ans, est une biographie.

En 2013, la dessinatrice Catel avait raconté en BD la vie de Benoîte Groult dans "Ainsi soit Benoîte Groult" (Grasset – 326 pages – 22 euros).

Benoîte Groult n’a jamais cessé de défendre les droits des femmes, avec un mélange de conviction et d’humour.

LES LIVRES DE BENOITE GROULT :
 
Journal à quatre mains, roman écrit avec sa sœur Flora Groult, 1958.
Le féminin pluriel, roman écrit avec Flora Groult, 1965.
Il était deux fois roman écrit avec Flora Groult,1967
La part des choses roman, 1972.
Ainsi-soit-elle, essai sur la condition féminine, 1975,
Le féminisme au masculin, essai sur les féministes,1977.
Les trois quarts du temps, Livre de Poche,1983.
Olympe de Gouges, biographie, Mercure de France, 1986.
Les vaisseaux du cœur‎, Livre de Poche, 1988.
Pauline Roland ou Comment la liberté vint aux femmes biographie,1991.
Cette mâle assurance, essai sur la misogynie, 1994,
Histoire d'une évasion, essai autobiographique,1997.
La touche étoile, Grasset, 2006
Mon évasion : autobiographie, Grasset, 2008.
Ainsi soit Olympe de Gouges Grasset-2013.