Mort de la romancière et comédienne Jacqueline Monsigny

Par @Culturebox
Mis à jour le 16/08/2017 à 13H19, publié le 16/08/2017 à 11H47
Jacqueline Monsigny à son bureau en 2015.

Jacqueline Monsigny à son bureau en 2015.

© BALTEL/SIPA

Jacqueline Monsigny est décédée le 15 août à l'âge de 86 ans, a annoncé son fils à l'AFP. Comédienne et animatrice de télévision avant de se consacrer à l'écriture, l'auteure était connue pour ses grandes fresques romanesques à caractère historique et ses biographies de personnalités comme Jacqueline Kennedy ou Grace de Monaco.

Thibaut Chatel, le fils de la romancière a annoncé la mort de Jacqueline Monsigny survenue le 15 août. 

Une première carrière comme comédienne et animatrice de télévision

Avant de se lancer dans la littérature, Jacqueline Monsigny avait fait carrière à la télévision dans les années 1960 comme animatrice de nombreuses émissions.
Jacqueline Monsigny avec Claude Nougaro sur le plateau de "Télé Dimanche" en 1964.

Jacqueline Monsigny avec Claude Nougaro sur le plateau de "Télé Dimanche" en 1964.

© Daniel Fallot / Ina
Elle était incontournable : présentatrice de jeux télévisés, d'émissions de variété, participant également à des caméras cachées (comme celle ci-dessous, la "Valise trop lourde"), des dramatiques (des pièces filmées) et à des téléfilms. 

Car en parallèle, Jacqueline Monsigny a mené une carrière de comédienne, pas uniquement à la télévision, mais également à la radio (dans les années 1960 elle a participé au célèbre feuilleton radiophonique "la famille Duraton"), au théâtre (dans "Les Invités du bon Dieu" de Salacrou, mis en scène par Yves Robert, ou "Le Mal d'amour" de Marcel Achard, mis en scène en 1955 par François Périer) et au cinéma.
On l'a vue notamment dans "Les Sept péchés capitaux" d'Yves Allégret de 1952, dans "Adorables créatures" de Christian-Jaque de 1952, "Dortoir des grandes" d'Henri Decoin de 1954, ou enfin "Martin Soldat" de Michel Deville de 1966.

Romancière à succès

A la suite d'un moment d'inactivité à la télévision en 1968, Jacqueline Monsigny se met à l'écriture à laquelle elle se consacre entièrement à partir des années 1970.
Couverture livre "La Belle de la Louisiane" de Jacqueline Monsigny © Grasset
Au total, elle aura rédigé plus d'une quarantaine d'ouvrages dont "La belle de Louisiane" et "Le roi sans couronne" qui furent tous des succès de librairies.
Le roman de Hollywood de Jacqueline Monsigny et Edward Meeks © Editions de la Loupe

Mariée à l'acteur américain Edward Meeks, elle a écrit avec lui "Le roman de Hollywood" et "Le roman du festival de Cannes".