Mort de l'écrivain, avocat et collectionneur d'art Pierre Hebey

Par @Culturebox
Mis à jour le 01/09/2015 à 20H15, publié le 01/09/2015 à 20H10
L'avocat, écrivain et collectionneur d'art Pierre Hebey, en 1990, dans l'émission de Bernard Pivot "Apostrophes" sur Antenne 2.

L'avocat, écrivain et collectionneur d'art Pierre Hebey, en 1990, dans l'émission de Bernard Pivot "Apostrophes" sur Antenne 2.

© INA

L'avocat, écrivain et collectionneur d'art Pierre Hebey est décédé vendredi 28 août à l'âge de 89 ans, à Biarritz, des suites d'une longue maladie, a-t-on appris mardi 1er septembre auprès de son épouse.

Né en 1926, en Algérie, Pierre Hebey est avant tout un avocat, spécialiste du droit de la propriété intellectuelle et habile négociateur. Il a défendu pendant plus de cinquante ans de barreau les intérêts de grands noms du cinéma français dont Alain Delon, Jean-Paul  Belmondo, Catherine Deneuve et Isabelle Adjani ainsi que des artistes comme Max Ernst, Jean Tinguely ou Niki de Saint Phalle, dont certains étaient de ses amis.

Collectionneur

Grand amateur d'art, aux goûts éclectiques, Pierre Hebey a rassemblé avec son épouse Geneviève une importante collection d'oeuvres allant de la seconde moitié du XIXe siècle à nos jours, comprenant notamment des tableaux et des sculptures signées Marc Chagall, Serge Poliakoff, Roberto Matta ou Auguste Rodin. 
Une partie de cette collection a été dispersée aux enchères lors d'une vente organisée en 2012 à l'hôtel Drouot, à Paris.

Il a été aussi l'un des premiers à s'intéresser à l'Art Déco constituant  l'une des plus grandes collections au monde de cette période.

Ecrivain 

A partir des années 1995-2000, il s'est consacré pleinement à l'écriture publiant une quinzaine d'ouvrages : romans, essais ou recueils de nouvelles. Parmi eux : "L'esprit NRF" (1990), "La NRF des années sombres" (1992), "Deux amis de toujours" (1997), "Le goût de l'inactuel" (1998, 2001 et 2004), "Une seule femme" (1999) "Codognato" (2002), "Les disparus de Damas" (2003).