Michel Piccoli le réalisateur, à l'honneur du festival Cinémondes

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 16/04/2012 à 14H24
Michel Piccoli, invité d'honneur du festival Cinémondes de Lille

Michel Piccoli, invité d'honneur du festival Cinémondes de Lille

© France3culturebox

La 8ème édition de Cinémondes, le festival international du film indépendant de Lille, se tient du 14 au 21 avril 2012. L'invité d'honneur est Michel Piccoli, l'acteur fétiche de Claude Sautet, Luis Bunuel et Marco Ferreri. Le festival rend hommage à son travail en tant que réalisateur, facette plus méconnue de son oeuvre, en projetant les quatre films qu'il a dirigés, trois longs-métrages et un court-métrage.

De Sautet à Deville, en passant par Hitchcock, Chabrol ou Jean Renoir, Michel Piccoli, 86 ans, a tourné avec les plus grands cinéastes et sa carrière d'acteur est riche de plus de 200 films.

Fasciné depuis toujours par le travail de réalisateur, le comédien passe de l'autre côté de la caméra dans les années 90. En 1991, il réalise un court-métrage pour l'oeuvre collégiale "Contre l'oubli". En 1994, il signe un second court-métrage, "Train de nuit", dans lequel il joue aux côtés de Dominique Blanc.

Trois ans plus tard, en 1997, il réalise enfin son premier long-métrage, "Alors voilà", de nouveau avec Dominique Blanc et avec Maurice Garrel. L'histoire de deux frères, issus d'une famille un peu déjantée, qui rêvent de s'offrir un camion. Le film reçoit les honneurs de la critique mais un accueil partagé de la part du public.

Affiche du film "Alors voilà", de Michel Piccoli (1997)

Affiche du film "Alors voilà", de Michel Piccoli (1997)

© DR

En 2001, Michel Piccoli signe "La plage noire", un nouveau long-métrage adapté du roman éponyme de François Maspero, avec Jerzy Radziwilowicz et Dominique Blanc. Le film, qui se déroule dans un pays imaginaire après une période de régime dictatorial, est très remarqué à Cannes.

Enfin, en 2004, il met en scène Roger Jendly, Michèle Gleizer et Elisabeth Margoni dans "Ce n'est pas tout à fait la vie dont j'avais rêvé". L'histoire d'un homme qui partage sa vie entre sa femme et sa maîtresse, dépouillant l'une pour faire des cadeaux à l'autre. 

Aucun des films mis en scène par Michel Piccoli n'a rencontré de succès public. Mais l'artiste n'a jamais souffert de cette situation car, comme il l'affirme lui-même : "Je ne veux pas être élitiste, mais je sais que je serais incapable de réaliser quelque chose qui plairait au plus grand nombre".