Michel Houellebecq est l'auteur francophone le plus lu en 2015

Par @Culturebox
Publié le 16/02/2016 à 20H06
Michel Houellebecq à Paris en novembre 2014

Michel Houellebecq à Paris en novembre 2014

© LIONEL BONAVENTURE / AFP

Le romancier Michel Houellebecq est l'auteur francophone qui a été le plus lu en 2015 selon le classement annuel établi par L'Express, RTL et Tite Live et rendu public mardi.

L'auteur de "Soumission" (Flammarion) devance Fred Vargas ("Temps glaciaires", Flammarion) et Guillaume Musso ("L'instant présent", XO). Dans la catégorie Essais et documents, le docteur Frédéric Saldmann monte sur la première marche du podium grâce à son best-seller "Prenez votre santé en main" (Albin Michel). Tous genres confondus, son livre arrive à la neuvième place.
 
Alors que l'ancien président Nicolas Sarkozy et l'ex-garde des Sceaux Christiane Taubira sont en tête du classement des meilleures ventes de livres en ce moment, c'est l'ancien député de Vendée, Philippe de Villiers qui s'est distingué en 2015. Son livre, "Le moment est venu de dire ce que j'ai vu"
(Albin Michel) se classe à la 14e place tous genres confondus et à la 5e place dans la catégorie Essais et documents. C'est le seul homme politique à figurer dans le classement des meilleures ventes de livres 2015.

Les prix littéraires, des machines à vendre

Les prix littéraires confirment encore une fois qu'ils sont aussi des machines à vendre. Couronnée du prix Renaudot et du prix Goncourt des lycéens, Delphine de Vigan se hisse à la 4e place du classement grâce à "D'après une histoire vraie" (JC Lattès).
 
Elle devance le Goncourt, Mathias Enard qui se situe à la 7e place avec "Boussole" (Actes Sud) et le grand prix du roman de l'Académie française, Boualem Sansal qui occupe la 8e place grâce à "2084" (Gallimard). Le romancier algérien d'expression française a été le seul écrivain à être de toutes les sélections des grands prix littéraires d'automne (Goncourt, Renaudot, Femina, Médicis, Interallié).
 
Lauréate du prix Décembre, Christine Angot occupe la 18e place du classement avec "Un amour impossible" (Flammarion), devant Laurent Binet, lauréat du prix du roman Fnac et du prix Interallié, qui se classe à la 22e place grâce à "La septième fonction du langage" (Grasset).